El Messaoudi (Malines) ne sera pas suspendu, 2 journées avec sursis Malinovskyi

08/12/17 à 20:06 - Mise à jour à 20:07

Source: Belga

(Belga) Ahmed El Messaoudi (Malines) et Ruslan Malinovskyi (Genk), dont la Commission des litiges de l'Union belge de football (URBSFA) avait jugée "suffisante" l'exclusion en Coupe de Belgique, ont été rejugés vendredi suite à l'appel interjeté par le Parquet contre cette décision. Il se basait sur l'absence de cette notion de sanction suffisante dans la jurisprudence, selon le procureur Gilles Blondeau. El Messaoudi ne sera finalement pas suspendu alors que Malinovskyi écope de deux journées avec sursis.

En première instance, la Commission des litiges avait estimé que les deux joueurs avaient déjà purgé leur peine compte tenu de leur temps de jeu réduit (- 115 minutes pour El Messaoudi et - 85 minutes pour Malinovskyi) suite à leur renvoi au vestiaire le 29 novembre. Un point de vue non partagé par le parquet. Blondeau qui avait initialement requis un match de suspension a cette fois suggéré en guise de compromis de "suspendre au moins El Messaoudi avec sursis". Ce que le correspondant qualifié de Malines Herman Stijlemans a présenté comme excessivement sévère, sans toutefois formellement s'opposer à la mesure. Il a souligné que la faute était très légère, et n'avait pas blessé Thomas Buffel. Et il a aussi rappelé que la triple peine penalty, carte rouge et suspension, était en principe appelée à disparaître. La Commission des litiges d'appel n'a pas suspendu El Messaoudi. Le parquet avait par ailleurs requis trois matches de suspension, dont deux effectifs, pour Malinovskyi, dont la Commission des litiges avait également jugée l'exclusion suffisante. Les images de la télévision montraient en effet qu'il ne s'agissait pas d'un coup direct, comme précisé dans le rapport de l'arbitre Christof Dierick. "Cette clémence est excessive", selon le parquet qui juge la faute "intentionnelle et revancharde". Mais pour l'avocat de Genk, Johnny Maeschalck, il n'y avait pas de raison de suspendre le joueur. La Commission des litiges d'appel inflige finalement à Malinovskyi une suspension de deux journées avec sursis et une amende de 800 euros. (Belga)

Nos partenaires