Duchâtelet a discuté avec des coaches pour Saint-Trond

18/05/16 à 10:30 - Mise à jour à 17/05/16 à 16:37

Source: Sportmagazine

Roland Duchâtelet tire toujours les ficelles à Saint-Trond : il s'oppose aux projets de vente de Bart Lammens et a eu son mot à dire dans l'embauche d'Ivan Leko.

Duchâtelet a discuté avec des coaches pour Saint-Trond

Duchâtelet est toujours bien présent à Saint-Trond. © BELGA

Saint-Trond martèle tant et plus que Roland Duchâtelet n'a plus rien à voir dans la gestion du club limbourgeois. De même qu'on tente de nous faire croire que le STVV ne fait plus partie du réseau des clubs formé par son ancien président et propriétaire en Europe. C'est faux : deux sources nous ont formellement confirmé que Duchâtelet, flanqué du président du STTV, Bart Lammens, a mené en personne les entretiens avec Ivan Leko et Stijn Vreven pour succéder à Chris O'Loughlin. Duchâtelet leur a expliqué le fonctionnement de son réseau, sans laisser planer le moindre doute sur l'appartenance du STVV.

Vreven, le candidat numéro un du club, a prolongé son contrat à Waasland-Beveren peu après son entretien avec Lammens et Duchâtelet. Il ne souhaite pas réagir : " Je n'aurais rien à y gagner. " Leko souffle le chaud et le froid, dans son mauvais néerlandais : " J'ai toujours discuté avec Bart Lammens et Philippe Bormans. Tous deux sont d'excellents amis mais ce n'est pas à moi de dire qui est le patron ni qui a le plus de poids dans la prise de décisions. Si vous voulez en savoir plus, téléphonez à Bart ou à Roland ", conclut-il. Ni Duchâtelet ni Lammens n'ont réagi à nos demandes de réactions. Bormans, le manager du club, est surpris : " Je ne suis pas au courant. Bart m'a transmis une liste de candidats. Après leur avoir parlé, je lui ai fait part de mes remarques. J'ai mené ces entretiens seuls mais lui ? Aucune idée. "

Ni Leko ni Bormans ne peuvent encore dire qui seront les T2 et l'entraîneur des gardiens. Leur profil ne fait pas l'unanimité en interne : Stijn Stijnen se met en évidence mais il ne possède pas l'expérience dont a besoin le jeune Leko. Lammens a approché Ariël Jacobs dès que le maintien a été assuré, pour le poste, encore inexistant, de directeur technique, mais le Bruxellois, retraité, a décliné l'offre. On dit que Lammens est las du football et ne demande qu'à vendre Saint-Trond mais que Duchâtelet ne veut pas et que les relations entre les deux hommes sont actuellement très tendues. La problématique de l'entraîneur pourrait indiquer que la régence de Lammens touche à sa fin. Bormans : " Le Stayen (propriété de l'amie de Duchâtelet, ndlr) est notre principal partenaire. C'est tout ce que je sais. "

Par Jan Hauspie

Nos partenaires