Dries Mertens : Footboue

21/04/16 à 10:30 - Mise à jour à 19/04/16 à 17:08

Source: Sportmagazine

Dans cette série consacrée au premier terrain de nos Diables Rouges, rendez-vous au Stade Louvain, où Dries Mertens brillait déjà dans la gadoue de Kessel-Lo.

Alors que Pascal Gilson referme la porte de sa maison de Kessel-Lo, son épouse agite en riant à la fenêtre un maillot au nom de Dries Mertens. Gilson reste de marbre mais, tout au long de la matinée, il ne pourra cacher combien il est fier d'avoir partagé une partie de la vie du joueur de Naples. Cela remonte certes à près de vingt ans, à l'époque où Mertens a effectué ses débuts au Stade Louvaniste. Le facteur entraînait les préminimes, Dries jouait en diablotins. " Il avait une classe de plus que tous les autres ", dit-il alors que nous marchons en rue. " Nous l'avons donc très rapidement fait monter en préminimes. Il s'entraînait avec les diablotins le mercredi et avec les préminimes le vendredi. Le samedi, il jouait en diablotins et, dans la mesure du possible, il faisait aussi une mi-temps avec les préminimes. J'ai fait exactement la même chose quelques années plus tard avec Dennis Praet. Vous savez, j'ai entraîné beaucoup de bons joueurs mais je dis toujours que j'ai eu Dries Mertens, Dennis Praet et de nombreux autres bons joueurs. Mais ces deux-là sortaient largement du lot. "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Sport/Footmagazine bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Sportfootmagazine.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos