" Djuricic a été victime de la tactique "

27/01/16 à 11:27 - Mise à jour à 11:26

Source: Sportmagazine

Filip Djuricic a appris à ses dépens que trop de compliments pouvaient nuire. Le transfert d'Anderlecht est monté au firmament très vite mais il stagne depuis deux ans et demi et ne s'est jamais adapté à Benfica.

" Djuricic a été victime de la tactique "

Filip Djuricic n'a pas fait son trou à Benfica. © AFP

Filip Djuricic, qui aura 24 ans samedi, faisait figure de prodige. On surnommait le Serbe le "Cruyff des Balkans". Il a rejoint l'Olympiacos et Manchester United l'a invité à un match contre Chelsea. United le voulait mais pour le louer à une équipe de moindre format. L'espoir serbe a donc préféré Heerenveen, entraîné par Ron Jans. Il a joué avec Sven Kums et Brian Vandenbussche et a augmenté le rendement de Bas Dost, Luciano Narsingh et Oussama Assaidi. Dost a inscrit 32 buts, Assaidi 10 et Narsingh a délivré 22 assists. Ils ont obtenu de gros transferts : à Wolfsburg, à Liverpool, au PSV. Wim De Coninck : "Le football offensif des Pays-Bas convenait à Djuricic." L'analyste le compare à Bryan Ruiz, porté aux nues aux Pays-Bas.

Un an plus tard, Djuricic quitte Heenreveen. Il a marqué 26 buts et délivré 28 assists en 111 matches. Luis Catarino, journaliste TV portugais : "Rui Costa, le directeur sportif de Benfica, le voulait à tout prix." Il est arrivé en même temps que Lazar Markovic mais si l'étoile de son compatriote est montée et qu'il a signé à Liverpool un an plus tard, Djuricic a coincé. Catarino : "Le schéma tactique de l'entraîneur Jorge Jesus ne lui convenait pas. Il procédait en 4-4-2 et a eu de moins en moins recours à Djuricic, qui a marqué contre Anderlecht en Coupe d'Europe. Il devait faire oublier Aimar mais n'y parvenait pas."

Comme Ola John, issu de Twente, il a eu du mal à s'adapter au dur football portugais. "C'était tactique et physique. Il n'y avait pas de place pour lui. Je comprends la comparaison avec Ruiz mais celui-ci était mûr à son arrivée alors que Djuricic n'était qu'un gosse."

La saison passée, Benfica l'a loué à Mainz puis à Southampton, où Ronald Koeman pensait pouvoir l'utiliser, mais sans succès. "En Bundesliga, il faut travailler", a déclaré au Kicker Kasper Hjulmand, l'entraîneur de Mainz. "Il a besoin de vitesse et de force." Il est revenu au Portugal l'été passé. Catarino : "Benfica a enrôlé Rui Vitoria mais celui-ci a utilisé le même système que son prédécesseur. Avec Jonas en soutien de Mitroglou. Il n'avait donc pas besoin de Djuricic."

Par Peter t'Kint

Nos partenaires