Diables Rouges - Selon Nacer Chadli, le système doit être "parfaitement peaufiné"

11/11/17 à 20:27 - Mise à jour à 20:28

Source: Belga

(Belga) Nacer Chadli a évolué sur le flanc gauche vendredi contre le Mexique. "Je me sens bien à cette place, je commence à être habitué", a déclaré le polyvalent joueur de West Bromwich Albion, samedi, à Tubize.

"En première mi-temps, ce n'était pas tout le temps évident de monter car j'avais mon homme qui restait à l'attaque, il ne me suivait pas. Il faut faire attention à ça. En deuxième mi-temps, on a peu changé le système, j'avais Thomas (Vermaelen) derrière moi qui allait chercher mon homme, donc je pouvais avancer d'un cran et ça m'a aidé", a raconté Chadli. Chadli reconnaît qu'il y a encore du travail à effectuer. "Il y a beaucoup de choses à améliorer, comme toujours. Je pense à l'entente entre les défenseurs et les milieux et après entre les milieux et les attaquants, chaque ligne doit être bien rodée. C'est un système où tout doit être parfaitement peaufiné, sinon tu arrives en retard, il y a un décalage et c'est ça qui peut nous mettre en danger. Mais sinon c'est un bon système, nous avons les joueurs pour le faire." Le sélectionneur Roberto Martinez a maintenu son système à trois défenseurs avec deux joueurs sur les flancs afin de voir la défense sous pression face au 4-3-3 du Mexique. "On savait que le Mexique allait jouer de manière offensive, avec trois joueurs devant. C'est sûr que quand on a trois défenseurs et qu'il y a trois attaquants qui restent super haut, ce n'est pas évident pour les défenseurs, qui sont en un contre un tout le temps. On a su gérer quand même, je pense. Et nous avons eu plus d'occasions qu'eux." La Belgique a tout de même encaissé trois buts. "Cela arrive de prendre trois goals. Il faut juste en mettre quatre si tu veux gagner le match...", a relativisé Chadli. Le joueur a déjà été utilisé plusieurs fois sur un flanc par Martinez. "Je pense que je peux faire beaucoup de choses à cette place. C'est vrai qu'il faut être vraiment 100% fit pour jouer là, sinon tu galères un peu. Mais je peux jouer là, je l'ai fait auparavant et je peux le faire à l'avenir. La relation entre les défenseurs centraux et les 'wing back' comme on dit en Angleterre est indispensable. Quand il y a une bonne entente, c'est plus facile de travailler. Et c'était mieux en deuxième mi-temps", a conclu Chadli. (Belga)

Nos partenaires