Diables Rouges - "Le score normal, c'est 5-0 !", peste Marc Wilmots

02/06/16 à 00:30 - Mise à jour à 00:30

Source: Belga

(Belga) "Ok, on a été un peu trop lents en première mi-temps", concédait le sélectionneur national Marc Wilmots après la contre-performance, en chiffres du moins, de "ses" Diables Rouges, contre la Finlande, 1-1, mercredi soir au Stade Roi Baudouin, en match de préparation à l'Euro 2016 de football (10 juin - 10 juillet) en France. "Mais j'ai quand même compté cinq occasions à zéro, puis onze en deuxième mi-temps..."

"Bref, le score normal, c'est au moins 5-0", estime Wilmots. "Et si on n'a pas plus marqué, c'est surtout à cause de la malchance et d'un gardien (Lukas Hradecky, de l'Eintracht Francfort, ndlr) en état de grâce. Mais même si on a finalement failli perdre, on a au moins la satisfaction d'avoir obtenu toutes ces occasions face à une défense à cinq très bien organisée. Les goals manqués ce soir (mercredi), on les inscrira la fois prochaine. Personne n'est en outre blessé et Thibaut (Courtois) n'a rien eu à faire. La preuve que derrière aussi, on a été performant. Le but encaissé, je dois le revoir. Cela s'est passé tellement loin du banc de touche! Je n'avais pas prévu de faire monter Lukaku mais vu le score... En tout cas il a encore été décisif et Dries (Mertens) aussi! Je ne peux pas en vouloir aux joueurs, déçus car ils ont l'habitude de gagner, d'avoir été en manque de réussite. On a essayé d'en marquer un deuxième dans le temps additionnel mais en vain..." Le Suédois Hans Backe, battu, avant cette rencontre, quatre fois sur quatre depuis sa nomination au poste de sélectionneur finlandais, reconnaissait lui qu'il avait "bien besoin d'un résultat comme celui là! A une minute près on gagnait", faisait-il même remarquer. "Mais bon, vous avez vu le banc de Wilmots, et en particulier Lukaku. On a résisté tant bien que mal en première mi-temps, puis après notre but, pour préserver la victoire. Mais cela n'a pas été possible jusqu'au bout. A cause du banc belge, je le répète. Mais cette très forte formation belge a quand même eu besoin d'un petit coup de pouce du destin pour égaliser in extremis. J'espère qu'elle ira loin à l'Euro et je lui souhaite en tout cas bonne chance..." (Belga)

Nos partenaires