Diables Rouges - Ciman n'ira pas plus loin que la Russie 2018 pour profiter du "sourire" de ses enfants

28/11/17 à 15:22 - Mise à jour à 15:24

Source: Belga

(Belga) Laurent Ciman mettra un terme à sa carrière internationale avec les Diables Rouges après le Mondial 2018 en Russie. Le défenseur de Montréal Impact, âgé de 32 ans, a déclaré dans le 'Standard Magazine' du mois de novembre 2017: "je fais encore le Mondial avec les Diables puis je laisse la place aux autres".

Si Laurent Ciman souhaite tirer un trait sur l'équipe nationale belge après la Coupe du monde 2018, c'est en grande partie pour pouvoir consacrer un maximum de temps à sa famille. "J'en ai parfois marre de laisser ma fille sans son père. Je pense que ce sera ma dernière compétition. Cela me libérera du temps pour mes proches. Je suis fier de mon pays mais rien ne vaut le sourire de mes enfants". L'ancien défenseur du Standard de Liège est conscient que sa place dans le groupe des Diables n'est pas encore acquise. "Je rêve d'aller en Russie mais pas pour y faire de la figuration. Je suis un garçon qui aime les défis", a ajouté celui qui compte 19 caps (1 but). Actuellement présent à l'Académie Louis-Dreyfus pour "entretenir" son corps durant la pause en MLS, le joueur de Montréal en a profité pour porter un regard sur ses choix passés. "A 32 ans, j'ai besoin d'entretenir mon corps. Et quand je vois la qualité des entraînements au Standard, je fais plus que de m'entretenir", a-t-il lancé dans le documentaire 'Inside' proposé par Voo Sports et consacré au Standard de Liège. "Le coach m'a dit qu'il voulait que j'apporte mon expérience et que je montre la 'mentalité Standard'. Si je reviens ici, c'est parce que je me sens chez moi. Je ne regrette pas mon départ de Sclessin. J'ai fait des choix de vie car je considérais que c'était les meilleurs à faire, les plus évidents pour moi et ma famille". Le Liégeois a notamment eu une pensée pour les supporters des Rouches. "Pendant ma période ici, j'espère qu'il y aura un entraînement ouvert au public pour que je puisse rencontrer les supporters", a-t-il conclu dans le documentaire. (Belga)

Nos partenaires