Deux jours à Bruxelles pour un Tour 2019 placé sous le signe d'Eddy Merckx

16/01/18 à 14:45 - Mise à jour à 14:46

Source: Belga

(Belga) Le Tour de France 2019 commencera par deux étapes à Bruxelles, à savoir une étape en ligne de 192 km, avec notamment un passage par le Mur de Grammont, et un contre-la-montre par équipes de 28 km. Christian Prudhomme, directeur de la course, et Thierry Gouvenou, responsable sportif de l'organisation, ont dévoilé le parcours du Grand Départ ce mardi en présence des autorités de la Ville de Bruxelles et d'Eddy Merckx, auquel la Grande Boucle rendra un hommage appuyé.

Le Tour de France 2019 s'élancera de Bruxelles pour célébrer les 50 ans de la première des cinq victoires d'Eddy Merckx, 72 ans, dans la Grande Boucle et le centenaire du célèbre maillot jaune. Le parcours ne rendra pas seulement hommage au plus célèbre champion du cyclisme, il se veut aussi être un clin d'?il à l'histoire et au sport belge. Outre Bruxelles, deux provinces wallonnes et deux provinces flamandes seront visitées. Le Grand Départ sera donné le samedi 6 juillet. Une cérémonie aura lieu sur la Grand Place de Bruxelles d'où sera donné le départ fictif. "Il y aura des monts et des pavés", promet Thierry Gouvenou. De fait, après avoir quitté Bruxelles par Molenbeek puis Anderlecht, le peloton abordera la première ascension de la 106e édition. Et pas n'importe laquelle: le Mur de Grammont! Le Bosberg sera également escaladé. Le peloton passera ensuite par Enghien et Braine-le-Comte, la ville d'Eden Hazard. Les coureurs prendront alors la direction de Charleroi, où un secteur pavés les attend. Après avoir longé le canal, ils mettront le cap vers Bruxelles via deux hauts lieux du Brabant wallon, l'abbaye de Villers-la-Ville et la butte du Lion de Waterloo. A Bruxelles, ils passeront par l'avenue de Tervueren, puis sous le Cinquantenaire via les tunnels et longeront les institutions européennes avant d'aborder un final a priori favorable aux sprinteurs, mais avec tout de même un faux-plat montant de 2 kilomètres, à 3-4 pour-cent, avant l'arrivée, jugée devant le Palais de Laeken. Ce qui fait dire à Thierry Gouvenou que "le vainqueur sera un coureur de qualité". Le lendemain, un contre-la-montre par équipes de 28 km attend les coureurs. "Ce sera une succession de faux-plats montants et descendants", prévient Gouvenou. Le départ sera donné devant le Palais Royal. Le parcours prévoit un passage par le parc de Woluwé - nouvel hommage à Eddy Merckx - et empruntera notamment le Bois de la Cambre. Cette épreuve chronométrée s'achèvera devant l'Atomium. "La victoire se jouera dans un mouchoir de poche", prévoit Thierry Gouvenou. C'est la cinquième fois que la Belgique accueille le Grand Départ du Tour, après Bruxelles en 1958, Charleroi en 1975 et Liège en 2004 et 2012. La dernière arrivée à Bruxelles remonte à 2010. L'Italien Alessandro Petacchi s'était imposé au sprint. (Belga)

Nos partenaires