Des bruits alarmistes, mais démentis, annoncent la fin de l'équipe féminine d'Anderlecht

09/05/18 à 14:44 - Mise à jour à 14:46

Source: Belga

(Belga) Au moment où la Pro League dont Roger Vanden Stock était encore président il y a quelques semaines, entend donner un élan au football féminin en offrant des primes de 50.000 euros à ses clubs qui alignent une équipe en Super League, la radio publique flamande Sporza a annoncé mercredi sur son site internet que le RSC Anderlecht s'apprêterait au contraire à retirer la sienne.

Une information étonnante, pour le moment démentie par le président Marc Coucke et le Sporting, alors que les mauves viennent de conquérir le titre national qui leur échappait depuis vingt ans, et s'apprêtaient donc à monter sur la scène de la Ligue des Champions. La mesure, selon Sporza, concernerait aussi l'équipe réserve et les jeunes (U13 et U15). La réaction d'Anderlecht sur Twitter ne rassurera qu'à moitié, et encore, les intéressées: "Le club n'a pas encore pris la moindre décision concernant la poursuite des activités de l'équipe des Dames du RSCA. Si nécessaire, il communiquera en temps voulu". Marc Coucke a pour sa part twitté: "l n'y a absolument rien de décidé concernant l'équipe féminine pour l'année prochaine! La politique de gestion n'était pas parfaite, et toute la direction du RSCA est au travail pour trouver une solution". Le problème serait essentiellement d'ordre financier, le budget étant insuffisant pour une poursuite des activités. Plusieurs joueuses anderlechtoises, en particulier Aline Zeler, Laura Deloose, Tine De Caigny, Laura De Neve, Heleen Jaques, Lenie Onzia, Elke Van Gorp, Charlotte Tison, Justine Vanhaevermaet et Sarah Wijnants, sont ou ont été internationales. "In Youth we trust" était le slogan du président lors d'une récente conférence de presse. Mais quid des dames ? (Belga)

Nos partenaires