Depoitre : " Zlatan m'impressionne à chaque match "

11/11/15 à 10:30 - Mise à jour à 11:25

Source: Sportmagazine

Entre les muscles et les centimètres, on oublierait presque que Laurent Depoitre n'est pas qu'un monstre de puissance. Entre virages à droite, lignes de courses et instinct de buteur, le meilleur attaquant du championnat dévoile les secrets de son jeu.

Depoitre : " Zlatan m'impressionne à chaque match "

Laurent Depoitre, en action avec Gand. © BELGA

Le fait de ne pas être " né " attaquant, tu penses que ça t'aide à ne pas vivre exclusivement pour le but ?

DEPOITRE : Je ne suis pas obsédé par le but, c'est vrai. Je peux me satisfaire d'un bon match où je n'ai pas marqué. Après, je n'oublie pas que le rôle d'un attaquant, ça reste de marquer des buts. Je sais que je dois le faire, ça occupe mon esprit. Et puis quand tu marques, tu te sens mieux, ça te met en confiance... Mais c'est vrai que c'est peut-être moins une obsession pour moi que pour ces attaquants qu'on appelle vraiment des buteurs.

Aujourd'hui, tu continues à apprendre ce métier d'attaquant que tu as découvert assez tard ?

DEPOITRE : C'est vrai qu'en étant jeune, je n'ai pas appris les bases du rôle d'attaquant. Je n'ai fait que deux ans de centre de formation au Futurosport mais à l'époque, j'étais défenseur. Donc oui, j'apprends encore beaucoup. Ici à Gand, on travaille beaucoup les mouvements des attaquants, les lignes de courses, la position devant le but, la création d'automatismes avec les centreurs... Tout ça me permet d'encore apprendre énormément, même si j'ai déjà 26 ans.

Tu apprends aussi en regardant d'autres joueurs, au plus haut niveau ?

DEPOITRE : Dernièrement, j'ai regardé Real-PSG. Zlatan Ibrahimovic m'impressionne toujours pendant ses matches. C'est un buteur, mais il participe beaucoup au jeu.

C'est devenu un tueur en Italie, quand il terminait l'entraînement par une séance de tirs sur des ballons qu'on lui envoyait dans tous les sens. Tu fais aussi ce genre d'exercice ?

DEPOITRE : Souvent, après la séance, l'entraîneur nous donne un laps de temps pour un travail libre. Là, je demande à l'entraîneur des gardiens de me donner quelques ballons pour faire des volées, des frappes...

L'intérêt de ces séances, c'est de créer des situations que tu vas reconnaître en match ? Ou ce sont plutôt des gammes pour aiguiser ton instinct ?

DEPOITRE : C'est surtout prendre l'habitude de bien frapper le ballon. Une fois que tu t'y es habitué, le geste devient instinctif. Par contre, ce ne sont pas spécialement des phases de jeu qu'on rencontre en match, sauf quand Thomas Foket passe ces quelques minutes avec moi pour me faire des centres.

Par Guillaume Gautier

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Laurent Depoitre dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires