Dennis van Wijk évoque une "mission extrêmement difficile" au FC Malines

25/01/18 à 19:25 - Mise à jour à 19:25

Source: Belga

La lanterne rouge de la Jupiler Pro League de football, le FC Malines a présenté ce jeudi son troisième entraîneur de la saison avec le Néerlandais Dennis van Wijk, après Yannick Ferrera et Aleksandar Jankovic.

Dennis van Wijk évoque une "mission extrêmement difficile" au FC Malines

© Belga

Après un zéro point sur quinze, les Malinois ont désormais chuté à la dernière place du classement de l'élite. Le nouveau staff technique, emmené par van Wijk et Fred Vanderbiest, a seulement sept matches pour éviter la relégation et le programme semble lourd. "Ce sera une mission extrêmement difficile", a reconnu le Néerlandais devant la presse, jeudi.

"Je n'ai pas peur: je suis persuadé que la réussite sera à la clef, sinon je n'aurais pas pris le relais ici. C'est un job pour moi. L'histoire du club correspond parfaitement à mon caractère. Je me sens bien au sein des formations où il y a beaucoup d'émotion, bien que je préférerais bien sûr vivre cela dans d'autres circonstances."

Dennis van Wijk a été contacté par Malines mercredi matin. Tout est ensuite allé très vite et jeudi, il dirigeait déjà son premier entraînement. Vendredi, il sera pour la première fois sur le banc pour le duel contre Mouscron. "Nous allons immédiatement affiner la tactique, même si nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour nous entraîner. Je suis sûr qu'il y a assez de qualité dans le groupe pour gagner, même si la confiance est au plus bas et que nous devons travailler. Le feu manquait ici, c'était trop plat. Pour résoudre ce problème nous devons forger une équipe. En fin de championnat, nous devrons nous maintenir en première division, sinon je n'aurai pas réussi ici. Il n'y a pas d'excuse."

Van Wijk se produira dans son troisième club cette saison avec le KVM, après les clubs de deuxième division d'Oud-Heverlee Louvain et de Roulers. "Le monde du football est un monde particulier, sans trop de logique: un entraîneur est seulement jugé sur ses résultats", a expliqué le Néerlandais après son limogeage de Roulers. "J'ai eu un parcours mouvementé cette saison, et à Roulers il y avait des problèmes extra-sportifs. Depuis le début de la saison, c'était difficile avec les propriétaires du club. Ce fut finalement un échec dans ma carrière."

Nos partenaires