Dedryck Boyata a pu réaliser son rêve face au Panama et a fait le plein de confiance

19/06/18 à 17:59 - Mise à jour à 18:00

Source: Belga

(Belga) Au lendemain de la victoire aisée et bien construite face au Panama (3-0) en ouverture du groupe G à la Coupe du monde de football, les Diables Rouges ont regagné leur camp de base près de Moscou. Appelé à la rescousse pour pallier aux absences de Vincent Kompany et Thomas Vermaelen, Dedryck Boyata aura tenu son rang comme en préparation. "Je suis dans un groupe magnifique, cela m'a donné confiance", a confié le défenseur du Celtic Glasgow, 27 ans, lors du point presse de mardi à l'issue d'un entraînement à huis-clos dispensé par Roberto Martinez, sous la pluie.

"Comme première expérience, c'était assez incroyable. Avoir l'opportunité de jouer un match de Coupe du monde, cela reste un rêve pour tout joueur de football. Par les exercices et les dispositions sur le terrain à l'entraînement, on peut imaginer quelle serait la composition de l'équipe, mais on ne l'a connaît que le jour du match. Une fois que j'ai su, oui il y avait un peu de nervosité mais je vis pour cela. Il y a deux ans, je n'aurais pas cru être titulaire dans un match de Coupe du monde". Dedryck Boyata a pu convaincre en l'absence des deux titulaires habituels et s'est dit satisfait de la prestation des Diables et de la sienne. "Le match n'était pas facile, le résultat est très positif. Il faisait chaud et très humide. Si on compare avec Glasgow, ce n'est pas du tout la même chose. Je suis assez positif par rapport à notre prestation, personnellement aussi. Je suis dans un groupe magnifique, on reste soudé du début à la fin. Mais il faut que la performance suive. En ayant joué comme ça, cela m'a donné un peu plus de confiance. La communication avec les coéquipiers était parfaite. Cela m'a permis de grandir dans le match et j'ai gagné tous mes duels." Dedryck Boyata a reçu la confiance de Roberto Martinez en l'absence des deux titulaires habituels, mais il connaît le risque de retrouver le banc en cas de retour de l'un ou l'autre. "On fait partie d'un groupe de 23. Le coach prend les décisions. Si je vais sur le banc, et que c'est pour le bien de l'équipe, je n'en fais pas une question personnelle. Le monde ne tourne pas autour de moi, même si en tant que joueur, tu veux jouer tous les matches, c'est normal." La Belgique affrontera la Tunisie samedi (14h00) dans le stade du Spartak Moscou et l'Angleterre le 28 juin (20h00) à Kaliningrad. Les Anglais sont venus à bout de justesse des Tunisiens lundi (2-1). (Belga)

Nos partenaires