Décès Michael Goolaerts - Stijn Steels a vécu "une montagne russe d'émotions"

10/04/18 à 21:51 - Mise à jour à 21:52

Source: Belga

(Belga) Dimanche dernier, Stijn Steels était un des coéquipiers du regretté Michael Goolaerts à Paris-Roubaix. "C'était une course que nous attendions depuis longtemps", a déclaré le Flandrien de 28 ans, mardi à Aerschot. "Nous avions un favori dans nos rangs, il fallait que ce soit notre course. Nous avons vraiment vécu en ce sens. Puis quelque chose comme cela se produit et tout s'effondre. Ce qui devait être un rêve est devenu le jour le plus sombre."

"J'avais pris du retard dans la course à cause d'une chute. Quand je suis arrivé à l'endroit où Michael était soigné par les médecins, j'ai tout de suite su que c'était vraiment terrible. Après cela, j'ai terminé la course en solo. Je ne pouvais penser qu'à Michael. Parfois vous refoulez, mais ensuite vous entendez les gens du côté crier 'Vas-y, pour Michael' et vous comprenez que quelque chose de très mauvais se passe. Quand j'ai franchi la ligne d'arrivée, longtemps après que tout le monde soit rentré, j'ai vu le soigneur avec des larmes aux yeux. Alors vous savez que ça ne se passe pas bien." "Tant qu'il n'y a pas de nouvelles, vous avez encore de l'espoir. Mais ensuite, il y a eu ce coup terrible. Il n'y a pas de bonne façon d'apprendre quelque chose comme ça, mais je suis content d'avoir fait partie de l'équipe. Toute la journée a été une montagne russe d'émotions et c'était une bonne chose que nous puissions absorber cela en groupe. La conversation avec le psychologue en traumatologie a fait le plus de bien. Ce dernier a fait un très bon travail dans ce domaine. La conversation avec les parents et le frère de Michael était également bonne. C'est quelque chose que vous redoutez d'abord, mais cela a vraiment aidé. Ces gens ont fait preuve d'un courage énorme pour venir nous voir." En novembre, Goolaerts a subi un examen médical complet et n'a jamais eu de problèmes cardiaques. "Je ne suis pas cardiologue, mais je suppose que ces tests sont suffisants", a dit Steels. "C'était juste une malchance inouïe. Michael a été contrôlé tellement de fois, peut-être déjà chez les débutants. Ils n'ont jamais rien trouvé. C'était une malchance inouïe, inouïe." . (Belga)

Nos partenaires