Dakar 2018 - Journée sans souci pour le team de Rotsaert, Tom Colsoul aux portes du top 10

09/01/18 à 02:20 - Mise à jour à 02:21

Source: Belga

(Belga) Steven Rotsaert, Charly Gotlib et Jan Van der Vaet (MAN) ont connu, après le calvaire vécu dimanche, une journée de lundi bien plus positive sur le Dakar, catégorie camions, dans les déserts du Pérou. Le trio belge a fait le 19e temps de la troisième étape, et est classé 20e au classement général camions après un total de 504 km de course. Côté auto, Tom Colsoul a lui aussi eu une bonne journée lundi avec une 9e place, qui le propulse aux portes du top 10 au général.

"Les jours se suivent, mais ne se ressemblent heureusement pas", a commenté l'équipe Rotsaert-Gotlib-Van der Vaet en soirée. "Nous avons eu à nouveau une étape 'piquante', en deux parties, avec une nouvelle fois des dunes élevées en guise de fil rouge. Contrairement à hier, tout s'est déroulé parfaitement. En fin de premier parcours, nous avons crevé, mais nous avons pu simplement continuer jusqu'au camion d'assistance. On a remplacé la roue, et nous avons eu largement le temps de nous rendre au départ de la deuxième partie. Celle-là, c'était du pur plaisir. Nous n'avons pas eu le moindre pépin, et nous terminons bien proprement, dans le top 20. Le Dakar est loin d'être fini!" Dans la compétition autos, Tom Colsoul et son pilote polonais Jakub Przygonski se sont classés 9es de la troisième étape. Une belle prestation qui place le X-Raid Team aux portes du Top 10 au général, où il est désormais 11e, à moins de 20 secondes du duo précédent. "On ne s'occupe pas du tout du classement pour le moment", balaie pourtant Tom Colsoul, qui roule son deuxième Dakar consécutif dans le même véhicule que Przygonski, après avoir longtemps concouru avec les camions. "On a roulé à 80% aujourd'hui. Ce serait trop bête de trop pousser, à ce stade. Regardez ce qui est arrivé à notre coéquipier Nani Roma". La stratégie, et l'éventuel coup d'accélérateur, seront pour après le jour de repos, que le duo veut avant tout atteindre sans encombres, souligne encore Colsoul. Ce premier jour d'arrêt aura lieu le 12, à La Paz. "L'un dans l'autre, nous n'avons pas connu trop de difficultés aujourd'hui", précise-t-il au sujet de l'étape de lundi, qualifiée pourtant d'"assez difficile". "Nous avons une fois dû nous mettre sur le côté pour un pneu crevé. La roue a été changée sans problème, et en un rien de temps nous étions à nouveau en route. Nous finissons dans le top 10 mais je ne veux pas me concentrer là-dessus. Jusqu'au jour de repos, nous devons tenter de rester hors de problèmes, éviter de faire du surplace ou de se perdre. La mission: continuer à rouler". (Belga)

Nos partenaires