Dakar 2017 - Sunderland vainqueur d'une 5e étape raccourcie et nouveau leader en moto, Vanderweyden 73e

06/01/17 à 18:42 - Mise à jour à 18:44

Source: Belga

(Belga) La deuxième partie de la 5e étape du Dakar, entre les villes de Tupiza et Oruro en Bolivie, a été annulée en raison des mauvaises conditions météos, permettant à l'Anglais Sam Sunderland (KTM) de prendre la tête au classement général en moto.

"L'étape du jour se terminera finalement à l'ASS1 après 219 km", ont en effet précisé les organisateurs. La piste est "devenue impraticable suite aux mauvaises conditions météos qui règnent sur la route d'Oruro", ont-ils précisé. A l'origine cette 5e étape devait relier les villes de Tupiza à Oruro sur 692 kms. Il restait un peu plus de 470 kms à parcourir lorsque la décision a été prise d'annuler la deuxième partie de cette spéciale. En moto le Britannique Sam Sunderland, 27 ans, le plus rapide sur la première partie de la course, remporte du coup l'étape avec plus de 7 minutes d'avance sur le Portugais Paulo Goncalves (Honda) et le Français Adrien van Beveren (Yamaha). L'Espagnol Juan Pedrero Garcia (Sherco) est arrivé 4e à 9 minutes et 40 secondes. Notre compatriote Gilles Vanderweyden (KTM) s'est classé 73e à 1h39:39. Sunderland avait déjà gagné une étape lors de ses deux précédentes participations à l'épreuve en 2014 et 2015, mais n'a encore jamais vu l'arrivée. En 2012 il a abandonné au cours de la 3e etape, puis lors de la 4e en 2014 et 2015. Absent pour cause de fractures en 2013 et 2016, il est considéré comme un vainqueur potentiel de l'épreuve. Sunderland qui dispute son 4e Dakar, s'empare en outre de la tête du classement général. L'Espagnol Joan Barreda Bort (Honda), déjà détrôné avant le départ de l'étape à cause d'une pénalité d'une heure pour un ravitaillement hors-zone, a en outre commis une erreur de navigation qui lui a coûté beaucoup de temps. (Belga)

Nos partenaires