Croky Cup: Genk bat Courtrai 1-0 et se qualifie pour la finale

07/02/18 à 09:35 - Mise à jour à 09:35

Source: Belga

Genk s'est qualifié pour la finale de la Croky Cup, la Coupe de Belgique de football, grâce à sa victoire 1-0 face à Courtrai en demi-finales retour, mardi soir à Luminus Arena de Genk.

Croky Cup: Genk bat Courtrai 1-0 et se qualifie pour la finale

© BELGA

Courtrai s'était imposé 3-2 au match aller la semaine dernière. Ce score laissait planer le supense sur la manche retour, Genk n'ayant besoin que d'une victoire sur un score de 1-0 ou 2-1 pour se qualifier. Un scenario qui mit un quart d'heure à se concrétiser. On jouait en effet depuis un quart d'heure quand Pozuelo délivrait un coup de coin en direction de Seck. Le Sénégalais, arrivé cet hiver de Waasland-Beveren, déviait le ballon de la tête en direction des filets courtraisiens.

Bien que virtuellement éliminés, les Kerels mirent un quart d'heure à réagir. Lancé par Ajagun, Perbet se retrouvait seul au but mais envoyé le cuir au-dessus.

Pozuelo fut à deux doigts d'inscrire le 2-0 à la 41e mais son coup franc était repoussé par la transversale de Kaminski. Le KVK sortait rapidement en contre et quelques secondes plus tard, ce fut Chevalier qui se retrouva en position de marquer. Le Français tenta le lob mais son envoi passait à côté du but.

Courtrai ne trouvait pas la faille en seconde période, où l'on vit plutôt Samatta et Perbet passer pas loin du 2e but limbourgeois. Mais celui-ci ne tomba pas. La rencontre se terminait sur un score de 1-0 qui envoie Genk en finale pour la 5e fois de son histoire.

Les Limbourgeois ont remporté les quatre précédentes finales qu'ils ont disputées, en 1998, 2000, 2009 et 2013.

En finale, Genk affrontera le 17 mars au Stade Roi Baudouin soit le FC Bruges soit le Standard, qui s'affrontent jeudi à Bruges en demi-finales retour. Les Rouches s'étaient imposés 4-1 à l'aller.

"La meilleure équipe a été éliminée"

"Je pense que la meilleure équipe a été éliminée", a déclaré le coach courtaisien après la rencontre. "Sur l'ensemble des deux matches, c'est nous qui méritons d'aller en finale. Nous n'avons pas bien commencé le match, ne pouvant pas conserver le ballon assez longtemps et nous avons pris un but sur une phase arrêtée. Nous savons que Genk est fort sur ces phases-là mais nous étions trop courts".

Courtrai, qui a gagné de ses 13 matches avec De Boeck, a mis du temps à rentrer dans la rencontre. "Nous n'avons commencé à jouer au football qu'après 25 minutes, mais nous n'avons pas marqué. C'est dommage, nous avons eu l'occasion d'égaliser".

De Boeck pense aussi que Genk aurait dû terminer le match à dix. "Colley doit recevoir une carte rouge, j'ai déjà revu les images. Il vient les deux pieds en avant. A dix contre onze, nous aurions pu forcer un résultat".

La saison n'est pour autant pas terminée pour les Kerels, qui peuvent encore croire aux playoffs I. "A partir de jeudi, nous allons nous concentrer sur le match contre l'Antwerp. Nous jouons encore trois fois à la maison, nous voulons aller en POI".

Philippe Clement espère une finale contre Bruges

Arrivé à Genk à la fin de l'année dernière, Philippe Clement a qualifié les Limbourgeois pour la finale de la Coupe de Belgique. La finale aura lieu le 17 mars et ça sera soit contre le FC Bruges soit contre le Standard, qui jouent jeudi leur demi-finale retour. Le Standard s'était imposé 4-1 à l'aller.

"J'ai bien sûr une préférence pour Bruges, ça serait sympa de jouer contre mes amis", déclare Clement, un ancien de la maison blauw en zwart. "J'ai déjà connu une finale comme ça il y a vingt ans comme joueur, c'est un beau souvenir. C'était mon dernier match avec Genk, ça serait beau de revivre ça".

Genk disputera sa 5e finale et a gagné les quatre précédentes. "C'est une très bonne soirée pour le club. Nous sommes revenus pour vivre cela. C'était serré. Je trouve que les deux équipes se tenaient de près sur les deux matches. Aujourd'hui, la 1e mi-temps a été pour nous. Nous avons eu des problèmes à la fin parce que nous avons trop reculé. Je vois que mon équipe joue de mieux en mieux et a davantage d'automatismes. Cela ouvre des perspectives pour le futur", dit Philippe Clement.

Nos partenaires