Courtrai envoie le Standard au tapis en deux coups de tête

25/07/15 à 21:27 - Mise à jour à 21:25

Source: Belga

À l'image des Blauw en zwart, les Rouches sont tombés à pieds joints dans le guet-apens tendu par Courtrai et Johan Walem qui effectuait ses grands débuts de T1 en club.

Courtrai envoie le Standard au tapis en deux coups de tête

© Belga

Après le coup de tonnerre du Stayen (Saint-Trond - FC Brugeois 2-1), vendredi soir lors du match d'ouverture du championnat 2015-2016 de football, c'était au tour des Eperons d'Or de faire figure de piège pour un autre ténor de la Pro League, en l'occurrence le Standard, samedi en début de soirée à Courtrai, 6-ème du précédent exercice.

Courtrai, grâce à un doublé de son défenseur international luxembourgeois Maxime Chanot, qui a chaque fois surmonté ses "collègues" liegeois pour marquer de la tête, s'est en effet imposé 2-1 (mi-temps: 1-0). Le Standard avait égalisé sur un généreux penalty accordé par Serge Gumienny en début de 2e mi-temps.

Courtrai a bénéficié dès la 7e minute d'une très grosse occasion d'ouvrir le score mais Thanasis Papazoglou, bien lancé par Elohim Rolland, a été gêné par Martin Milec au moment de conclure, et n'a pas réussi à placer le ballon hors de portée de Yohann Thuram. Le premier tir cadré liégeois est venu des pieds d'Anthony Knockaert à la 23e, mais n'a guère inquiété Darren Keet. Ivan Santini a ensuite failli fêter son retour à Courtrai en rouche par un but, mais le Croate a vu le piquet renvoyer l'envoi (38e). Son ancienne équipe a ouvert le score sur un corner bien frappé par Gertjan De Mets deux minutes plus tard, Maxime Chanot sautant plus haut qu'Alexander Scholz pour placer le ballon de la tempe hors de portée de Thuram (40e).

Le Standard a eu la chance d'égaliser très rapidement à la reprise sur penalty, suite à une faute (imaginaire ?) de Benoît Poulain sur Knockaert qui s'est fait justice lui-même à la 51e. Mais Chanot, encore lui, et à nouveau de la tête sur un corner de De Mets, a redonné l'avantage à ses couleurs à la 64e. Il s'agissait cette fois du but de la victoire. Joie de Walem et première déception pour Slavo(ljub) Muslin et les fans du Standard qui s'étaient déplacés en nombre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires