Coupe du Monde U17 : les Diablotins visent le bronze (vidéo)

07/11/15 à 14:26 - Mise à jour à 14:25

L'équipe belge U17 espère décrocher la médaille de bronze dimanche soir contre le Mexique lors de la petite finale. Le titre se jouera entre deux nations africaines : le Mali et le Nigeria. Tom Boudeweel, commentateur pour Sporza donne son regard sur la Coupe du Monde U17 au Chili.

Coupe du Monde U17 : les Diablotins visent le bronze (vidéo)

Le but de Dante Rigo n'a pas suffit face au Mali. © AFP

L'équipe belge de Bob Browaeys a vu ses rêves de finale lui filer sous le nez en étant battue 3-1 par le Mali. Mais avec au minimum une 4e place, les jeunes Belges ont déjà réussi un superbe parcours. C'est l'avis de Tom Boudeweel, qui a commenté pour Sporza la demi-finale face au Mali : "Une 3e place à la Coupe du Monde U17 serait un véritable exploit. Nous devons rester modeste : nous ne sommes qu'un petit pays avec 11 millions d'habitants".

La force de cette génération talentueuse repose avant tout sur le collectif estime le commentateur néerlandophone : "Il n'y a pas de talent absolu comme Eden Hazard. Cette équipe présente des valeurs bien belges : une bonne organisation et une défense solide. Le duo de défenseurs centraux Lemoine - Faes m'a laissé une excellente impression. Wout Faes n'est pas le capitaine pour rien. Il a déjà prouvé sa valeur en Youth League avec Anderlecht".

Le piège de la comparaison

Malgré les superbes résultats, il faut garder les pieds sur terre, prévient Boudeweel : " Le niveau de jeu n'était pas extraordinaire selon moi. J'ai vu des matches lents et du football bâclé avec énormément de balles en profondeur. En fait, cette équipe devrait être prise en main par Hein Vanhaezebrouck qui a prouvé que l'on pouvait obtenir des résultats avec un football de combinaison depuis le milieu de terrain.

Beaucoup, et moi aussi, tombent dans le piège de la comparaison avec les Diables Rouges actuels alors que l'on parle ici de jeunes d'à peine 16 ou 17 ans. Des produits bruts. On l'oublie un peu trop vite. Il s'agit maintenant pour ces jeunes joueurs de poursuivre leur développement au sein de leur club. Ca va déjà être assez compliqué dans les prochaines semaines avec toutes les sollicitations dont ils feront l'objet. Notamment les nombreux agents qui risquent de leur faire tourner la tête".

Finale africaine

La finale de ce Mondial U17 au Chili sera une affaire purement africaine. "Ces deux équipes s'imposent surtout par leur physique", précise Boudeweel. "Le Mali joue quasiment tout ses matches avec le même onze de départ. Tant de rencontres sur une courte période avec le foot énergivore qu'ils pratiquent : ça pose question. Ces jeunes gars sont déjà développés physiquement et leur visage n'est plus trop juvénile. Est-ce qu'ils ont vraiment tous 17 ans ? Je trouve que c'est une question légitime. Même si bien sûr, bon nombre de ces jeunes Africains n'ont rien d'autre que le foot et visent un transfert et une meilleure vie".

Mali - Nigeria aura lieu dimanche à 23h. La petite finale entre la Belgique et le Mexique commence à 20h.

Voilà déjà un homme que les Belges devront tenir à l'oeil : Diego Cortes qui a inscrit un superbe but en solo face au Nigeria.

En savoir plus sur:

Nos partenaires