Corruption à la FIFA - La candidature de la Belgique et des Pays-Bas en 2018 n'avait aucune chance

01/04/16 à 20:43 - Mise à jour à 20:43

Source: Belga

(Belga) La candidature commune de la Belgique et des Pays-Bas à l'organisation du Mondial 2018 de football était vouée dès le départ à l'échec, a déclaré en substance l'ancien président de la FIFA Sepp Blatter, vendredi soir à l'a chaîne de télévision néerlandaise NOS. "Vous n'aviez aucune chance car vous aviez une double candidature" a-t-il déclaré.

Les deux pays ont investi 10 millions d'euros pour promouvoir leur candidature commune. Le 2 décembre 2010, le comité exécutif de la FIFA a choisi la Russie. L'Angleterre et la candidature commune Espagne-Portugal étaient étaient les autres candidats. Après le Mondial 2002 au Japon et en Corée du Sud, la FIFA ne voulait plus de Coupe du monde dans deux pays différents. "On avait décidé cela après 2002. Plus de candidature double. Mais vous avez toujours des pays qui essaient." Cela n'avait empêché Blatter de qualifier la candidature des pays plats de "sympathique" et de trouver "magnifique" que des petits pays essaient d'organiser le Mondial. Il avait aussi déclaré que la 'HollandBelgiumBid' n'était pas comparable au cas du Japon et de la Corée du sud qui avaient deux comités d'organisation. "La Belgique et les Pays-Bas ne sont pas dans cette configuration puisque les deux pays possèdent un comité d'organisation unique." Belgique-Pays-Bas ont été éliminé au 2e tour du vote avec 2 voix, après en avoir obtenu 4 au 1er. Espagne-Portugal ont été battus au 3e recueillant 7 voix contre 13 à la Russie. A la surprise générale, l'Angleterre avait écartée dès le 1er tour avec à peine 2 voix. Blatter avait reconnu l'an dernier que la FIFA s'était mise d'accord pour choisir la Russie en 2018 et les Etats-Unis en 2022 avant l'élection qui avait finale débouché sur l'élection du Qatar pour 2022. (Belga)

Nos partenaires