Comment Mendes est devenu l'agent de Wilmots

03/06/15 à 09:30 - Mise à jour à 02/06/15 à 17:33

Source: Sportmagazine

En optant pour le surpuissant manager portugais, Marc Wilmots a désormais la garantie de voir certaines portes s'ouvrir beaucoup plus facilement.

Comment Mendes est devenu l'agent de Wilmots

Marc Wilmots va-t-il rejoindre Schalke via son nouvel agent ? © AFP

La phrase n'est pas passée inaperçue. En disant que les discussions avec Schalke n'étaient pas de son ressort mais du Portugais Jorge Mendes, son agent, le sélectionneur fédéral, Marc Wilmots a officialisé une rumeur qui courait depuis quelques mois.

Mendes, c'est l'agent le plus puissant du football européen. Il s'occupe notamment des intérêts d'Angel Di Maria, de Cristiano Ronaldo et de José Mourinho. Il a ses entrées dans les plus grands clubs du monde - il a fait une entrée fracassante à Manchester United cet été en y plaçant Di Maria et Radamel Falcao - de Chelsea au PSG en passant par Monaco, Porto ou le Real.

Il peut faire et défaire certains clubs à partir du moment où il possède les meilleurs joueurs de la planète. Florentino Perez, le président du Real, aimerait d'ailleurs bien se défaire de son influence mais Mendes le tient à sa merci par la présence de Ronaldo.

Wilmots et Mendes ont fait connaissance la saison passée. Alors que Wilmots s'était déplacé à Porto pour visionner Steven Defour lors de Porto-Zenit le 22 octobre 2013, il s'est rendu le lendemain en compagnie de Luciano D'Onofrio au match Real-Juventus. C'est dans une loge de Santiago Bernabeu que D'Onofrio lui a présenté Mendes.

L'agent portugais s'est manifesté de nouveau, il y a six mois, après les premières discussions avec Schalke, a proposé à Wilmots de le représenter et son discours a rapidement séduit le sélectionneur. Les deux parties se sont revues en février pour finaliser la collaboration.

Est-ce que cela accrédite la thèse d'un départ imminent ? Oui et non. Mendes n'est pas réputé pour travailler dans l'urgence. Les grands clubs avec lesquels il traite ont des stratégies à long terme et travaillent souvent avec un an d'avance. De plus, les places dans ces clubs sont chères et souvent déjà pourvues. Néanmoins, avec Mendes, Wilmots a la garantie de voir certaines portes s'ouvrir beaucoup plus facilement.

En optant pour Mendes, Wilmots entre également dans la catégorie des entraîneurs qui comptent. C'est désormais certain que grâce au Portugais, il n'ira pas n'importe où une fois son départ des Diables Rouges acté.

Si cette collaboration ne signifie pas nécessairement un départ imminent, elle prouve que Wilmots pense à l'après-Diables Rouges depuis un certain temps. S'il avait vraiment décidé d'aller au bout de son contrat, il n'aurait pas choisi d'agent avant 2016, voire 2017. Grâce à sa clause libératoire et désormais la présence de Mendes, Wilmots est paré pour ne pas louper le passage entre l'équipe nationale et le travail en club.

Cette collaboration sur les rails depuis décembre, et effective depuis février, n'en est donc pas à ses balbutiements et si Wilmots devait opter pour Schalke, nul doute que Mendes y travaille en coulisses depuis plusieurs mois, d'autant plus que cela fait un petit temps que le travail loin d'être exceptionnel de Roberto Di Matteo ne laissait pas présager une reconduction de contrat de l'entraîneur italien.

Par Stéphane Vande Velde

Nos partenaires