Collin : "Les Diables Rouges doivent rester au Stade Roi Baudouin"

10/12/15 à 09:00 - Mise à jour à 09/12/15 à 17:16

Source: Sportmagazine

Pour René Collin, le ministre wallon des sports, le projet de l'Eurostadium défendu par Alain Courtois compte encore trop d'incertitudes.

Collin : "Les Diables Rouges doivent rester au Stade Roi Baudouin"

René Collin, ministre wallon des sports. © BELGA

"Par rapport au stade national, je m'amuse toujours de l'écho qu'Alain Courtois donne à mes opinions... Il me reproche de ne pas connaître le dossier. C'est vrai que je suis devenu ministre quand il était déjà bien avancé, c'est vrai que je n'ai pas été mêlé à toutes les péripéties, mais c'est un dossier, ou un feuilleton, que je maîtrise ! Comment j'explique la longue croisade de Courtois pour ce stade ? Je pense qu'il a surtout envie d'avoir un grand club près de chez lui !

Au départ, la Ville de Bruxelles vient donc avec un projet de nouveau stade national qui ne coûtera soi-disant rien au contribuable. Et elle part de l'hypothèse qu'on ne peut pas ériger ce stade sur le site du Roi Baudouin, pour différentes raisons. Moi, je n'arrive toujours pas à comprendre les arguments qui justifient de manière irrévocable que la rénovation du Stade Roi Baudouin est une absurdité ! Il y a déjà l'aspect symbolique : c'est là que les Diables Rouges ont construit leurs grands succès, c'est là qu'on a l'un des plus beaux meetings d'athlétisme au monde. Et à ceux qui affirment qu'il est impossible d'avoir une très grosse ambiance dans un stade avec piste d'athlétisme, je réponds que j'étais à Paris lors du récent France - Belgique et qu'il y avait une ambiance de feu, malgré la distance entre la pelouse et les tribunes !

D'accord, ça se jouait devant 80.000 personnes, mais on peut animer un Stade Roi Baudouin rénové de 35.000 places. Ce projet de rénovation existe, et ce ne serait pas pour faire du neuf sur du vieux : le stade actuel serait rasé et un nouveau serait construit au même endroit. Ce projet coûterait environ 110 millions, on est loin des 400 ou 500 millions pour le stade sur le parking C. Et si on reste au Heysel, ce n'est pas illogique de prévoir une intervention financière du gouvernement fédéral et des entités fédérées puisque c'est sur le territoire bruxellois. En plus, le Mémorial Van Damme serait sauvé.

Quand il est question du Parking C, on ne parle plus du tout de la même chose. Ça ne devait rien coûter au contribuable bruxellois au départ mais on sait maintenant que ça représenterait 4 millions par an pour Bruxelles, pendant 30 ans avec la possibilité que cette durée passe à 60 ans. Je ne tiens même pas compte des 700.000 euros déjà dépensés pour l'étude et des aménagements en parkings, métros et autres dont personne n'a démontré qu'ils seraient à charge du promoteur ! Je ne suis pas occupé à mener un combat d'arrière-garde mais voilà un dossier où il y a clairement un fossé profond entre sport et politique. Et c'est la responsabilité du politique, qui fait fausse route selon moi. Je n'ai ni la capacité, ni la volonté de mettre des bâtons dans les roues d'un projet de nouveau stade national mais quand on fait ce métier, on doit avoir le courage de ses opinions et pouvoir les exprimer.

Et à supposer que le stade soit construit sur le Parking C, qui peut aujourd'hui donner la garantie que les Diables Rouges joueront là-bas ? J'entends que les responsables de l'Union Belge ne se sont toujours pas engagés. Ils doivent d'abord connaître les conditions financières et ils ne les ont toujours pas. Le loyer qui serait déboursé par Anderlecht pose aussi question. On a des acteurs qui disent que c'est un montant énorme, et d'autres qui menacent d'actions en justice parce qu'ils estiment que c'est trop peu, qu'on fait un cadeau à Anderlecht.

Avant même de devenir président du Standard, Bruno Venanzi a dit que son club introduirait un recours si Anderlecht disposait du stade aux conditions citées à l'époque. Cela fait désordre. On entend qu'il est exclu de faire le nouveau stade sur le site du Roi Baudouin soi-disant parce que sa démolition est officiellement programmée pour faire place à autre chose. Mais je ne pense pas que ce soit contractuellement déjà décidé. Quand je suis allé à une réunion du collège communal de Bruxelles, on a dit qu'il y avait un nouveau site pour le club d'athlétisme qui s'entraîne actuellement au Heysel. Ce club a été contacté le lendemain pour confirmation... et il a infirmé ! Je constate aussi qu'entre ce que dit le duo Yvan Mayeur / Alain Courtois et l'opinion de certains ténors de leur propre parti, il y a plus que des différences."

Par Pierre Danvoye

Retrouvez l'intégralité de l'article sur René Collin dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires