Clinton Mata, la clef du couloir brugeois?

08/08/18 à 14:00 - Mise à jour à 07/08/18 à 14:20

De retour sur les terrains d'entraînement, l'ancien Carolo devrait régler le débat du flanc droit brugeois cet automne.

Clinton Mata, la clef du couloir brugeois?

© BELGA

Unique buteur de la rencontre face à Mouscron, mal engagée suite à l'exclusion de Wesley, Dion Cools n'a pas changé l'opinion du staff technique du Club pour autant. Le droitier possède des qualités physiques et techniques au-dessus de la moyenne, mais ses erreurs de tactique et de concentration ont déjà coûté leur lot de buts aux Brugeois depuis l'arrivée d'Ivan Leko à la tête de l'équipe.

L'hiver dernier, déjà, Bruges avait cherché une doublure capable, à terme, de prendre le meilleur sur Cools. La direction sportive s'était alors rabattue sur Ivan Tomecak, peu en vue du côté de Malines mais que le staff imaginait performer après avoir retrouvé le niveau qui était le sien à Zagreb. Le Croate n'a jamais vraiment répondu aux attentes, et c'est plutôt Krepin Diatta qui a assuré l'interim quand cela s'avérait nécessaire. L'été arrivé, le Club a donc relancé sa recherche d'un homme capable de suppléer Dion Cools.

En duel avec Anthony Limbombe lors des play-offs 1, Clinton Mata avait tapé dans l'oeil des patrons sportifs brugeois. " C'est le meilleur arrière droit du championnat ", entendait-on depuis le banc des Blauw en Zwart après un duel entre Brugeois et Limbourgeois. Le latéral angolais a donc débarqué dans la Venise du Nord, avec dans les bagages une pubalgie récalcitrante qui a nécessité une opération à la fin du mois de juin. S'il était présent à Garderen, pour le stage estival des Brugeois, Mata y a partagé son temps entre le home-trainer et la salle de musculation.

Prévu pour le mois d'octobre, le retour de Clinton est en bonne voie. Depuis les derniers jours de juillet, l'ancien Zèbre a retrouvé le terrain à l'occasion de quelques courses sans ballon, en compagnie de Thibault Vlietinck et de Brandon Mechele, également en rééducation sous la conduite des kinés du Club. Pendant qu'Ivan Leko dispense ses entraînements sur le terrain d'à-côté, Mata affûte ses armes en vue de son retour à l'ombre du stade Jan Breydel.

Au sein du vestiaire brugeois, son caractère toujours positif et sa bonne humeur naturelle ont déjà séduit. Clinton passe beaucoup de temps avec le jeune Liégeois Loïs Openda, mais a été bien intégré par le reste du noyau malgré cette blessure qui l'a contraint à passer beaucoup de temps en marge du groupe, en salle de musculation.

Un an après l'épisode houleux de son transfert vers Anderlecht, Mata a su rebondir lors de son année en prêt à Genk. Si son retour en forme se déroule comme prévu, il devrait pouvoir découvrir la Ligue des Champions cet automne. Car ses qualités dans le duel défensif, son calme en possession du ballon et son volume de courses sont autant de qualités qui séduiront certainement Ivan Leko.

Dans son duel d'équipiers avec Dion Cools, l'Angolais devra surtout travailler ses passes de finition, parfois trop précipitées, pour améliorer sa présence statistique. La saison dernière, il n'a délivré que trois passes décisives sous les couleurs de Genk. Pendant ce temps, Cools bouclait son exercice brugeois avec trois buts et quatre passes décisives au compteur.

Par Guillaume Gautier

Nos partenaires