Clement : "Se focaliser sur le classement est la pire des erreurs"

01/03/18 à 10:00 - Mise à jour à 27/02/18 à 16:14

Philippe Clement est passé entraîneur en chef il y a huit mois. Après des débuts remarquables avec Waasland-Beveren, il remet Genk sur les rails. Quel est son secret ? Entretien.

Clement : "Se focaliser sur le classement est la pire des erreurs"

Philippe Clement : " Je veux améliorer chaque joueur de mon noyau. " © KOEN BAUTERS

Philippe Clement à propos...

...de Waasland-Beveren : " Je savais que le club avait des qualités, sans être sûr qu'il puisse disputer les PO1. Tous les joueurs ont progressé et ont pris conscience de leurs qualités. Ils ont commencé à jouer depuis l'arrière, ce qu'ils n'avaient jamais fait. Avant, on misait sur l'organisation puis la transition. J'ai inculqué des principes à l'équipe. Une de mes grandes ambitions est de faire progresser tous les éléments de mon noyau. Je continue à le vouloir, semaine après semaine. (...) Je ne pouvais pas prévoir que Morioka serait un des trois meilleurs médians du championnat ni qu'Ampomah serait parmi les meilleurs ailiers. Thelin ne convainquait pas tout le monde mais son profil convenait au reste. La complémentarité est cruciale. Ce ne sont pas toujours les onze meilleurs qui jouent mais les onze qui jouent le mieux ensemble."

...de ses débuts à Genk : "Dès la première séance, j'ai été effaré par le manque de confiance des joueurs et leur état physique. J'avais programmé toute la séance mais au bout d'une heure, ils se sont éteints comme des chandelles. Si je faisais tout ce que j'avais prévu, j'allais ajouter quelques blessés aux douze déjà indisponibles. Les tests effectués en stage m'ont aussi effrayé. On y est donc allé pas à pas. En stage, on a effectué de longues séances pour améliorer la condition. Je savais que je devrais constamment remanier mon équipe, aucun joueur n'étant capable de disputer huit matches en 24 jours à un bon niveau. On a bien progressé : au Jan Breydel, ils ont abattu plus de kilomètres que les Brugeois."

...des ambitions de titre des Limbourgeois en début de saison : "C'était une erreur et on l'a reconnue. Le sauteur qui vise le record du monde ne place pas d'emblée la latte à hauteur de ce record. En le faisant, on risque avant tout de rater. On n'a que le cinquième ou sixième budget de Belgique, avec beaucoup de jeunes qui ne savent pas encore gérer la pression et la négativité. Le match nul de Waasland-Beveren ici la première journée était déjà un petit drame pour Genk. Une semaine plus tard, il a paniqué quand il a été battu par le Standard. Or, on ne peut pas être sous pression en août. Se focaliser sur le classement est la pire des erreurs. Il faut améliorer ses qualités et son football. Le reste suit automatiquement."

Par Geert Foutré et Peter T'Kint

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Philippe Clement dans votre Sport/Foot Magazine

En savoir plus sur:

Nos partenaires