Christophe Henrotay : " Dendoncker est vraiment une machine ! "

27/06/17 à 17:00 - Mise à jour à 17:31

Source: Sportmagazine

Il est l'agent, entre autres, de Youri Tielemans, Leander Dendoncker, Yannick Carrasco ou Thibaut Courtois. Il a longtemps été associé au Standard de Bruno Venanzi et Daniel Van Buyten, dont il a guidé la carrière depuis ses débuts. Rencontre derrière le Rocher avec l'un des personnages-clés d'un mercato déjà très chaud. Extraits.

Christophe Henrotay : " Dendoncker est vraiment une machine ! "

Christophe Henrotay à Monaco © BELGAIMAGE

Christophe Henrotay à propos...

...du transfert de Tielemans : "Ça fait un an que le dossier se met en place. Aux alentours du mois de mars, Youri connaissait sa future destination. Mais on avait décidé de ne communiquer sur son futur qu'en fin de championnat. Youri a bien sûr son mot à dire, je ne décide pas pour lui. Mais moi, mon objectif, c'est de construire la carrière de mon joueur. Tout est donc planifié. Youri ne pouvait pas se retrouver dans 50 clubs car il fallait être capable de payer l'indemnité de transfert et de lui offrir un salaire en conséquence alors qu'il avait un contrat important à Anderlecht. Il ne pouvait pas être transféré n'importe où. Monaco était un des rares clubs à pouvoir le faire. En accord avec le joueur, évidemment. J'étais aussi content que Vadim (Vasilyev, vice-président de Monaco) puisse bénéficier d'un très bon renfort. Et pour Youri, c'est un excellent choix sportif."

...des 40 millions réclamés par Anderlecht pour Dendoncker : "Je trouve ça très bien. Ça veut dire qu'ils l'estiment énormément, mais ça ne veut pas pour autant dire que c'est sa vraie valeur sur le marché. Anderlecht a demandé bien plus que 25 millions pour Youri, et Monaco a proposé beaucoup moins. Mon rôle, c'est d'arriver à ce que les deux clubs tombent d'accord sur le juste prix. Leander est moins un joueur de coups d'éclat, ses frappes ne se retrouvent pas sur YouTube comme pour Youri. Mais les deux rencontres face à Manchester lui ont fait prendre une autre valeur. Ça a été son buzz a lui. C'est vraiment une machine, qui pourrait être utile partout et à différentes positions."

...de Thibaut Courtois : "Évidemment que Thibaut intéresse les plus grands clubs, et donc le dernier champion d'Europe en titre. C'est quelqu'un qui vous fait gagner des matches, des titres. Je rencontre régulièrement les dirigeants du Real et le cas de Thibaut a été évoqué. Mon rôle, c'est de le tenir au courant de la situation."

...du rachat du Standard par Venanzi : "Ça a toujours été un rêve pour Bruno de reprendre le Standard. On se voyait régulièrement, on partait en vacances ensemble. C'est d'ailleurs en vacances, à l'Île Maurice, qu'il m'a dit : je vais racheter le club. Je lui ai alors conseillé, dans un premier temps, d'intégrer le Standard, d'analyser les choses, de voir où il mettait les pieds. En devenant vice-président, il a pu, par après, trouver un accord avec Roland Duchâtelet, ce qui lui avait été refusé jusque-là. Sur une période de six mois, on l'a aidé d'une certaine manière. Mais je n'ai pas racheté le Standard comme on a pu le dire. Vous savez, quand Herman a vu que Bruno rachetait le club, que Daniel devenait son conseiller et que j'allais évidemment les aider puisqu'ils sont tous deux mes amis, il s'est dit : "Là on est dans la merde." Bruno avait tout pour faire quelque chose d'extraordinaire avec le Standard. Finalement, les choses se sont passées différemment. C'est lui le propriétaire et il faut respecter ses choix, quels qu'ils soient."

Par Thomas Bricmont, à Monaco

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Christophe Henrotay dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos