Charleroi : Rezaei et Benavente rêvent de Russie

13/03/18 à 12:00 - Mise à jour à 11:51

Une participation du duo à la Coupe du monde pourrait rapporter près de 300.000 euros à Charleroi.

Charleroi : Rezaei et Benavente rêvent de Russie

Le duo carolo était sur le banc à Courtrai. © belgaimage

Même s'ils semblent marquer le pas ces dernières semaines, voir Cristian Benavente et Kaveh Rezaei assis ensemble sur le banc de touche du Stade des Éperons d'or avait tout de la surprise. Au moment d'évoquer le choix de se priver de son duo le plus prolifique, Felice Mazzù a, notamment, évoqué des échéances qui ne concernent qu'indirectement la suite de la saison de son Sporting: "Ces deux joueurs vont prochainement jouer leur place au Mondial avec leur sélection et, même inconsciemment, il y avait un risque que l'impact dans les duels ne soit pas suffisant."

Dès ce mercredi, Rezaei rejoint en effet la sélection iranienne pour un stage de deux semaines, parsemé de trois rencontres amicales. Soit autant d'occasions de convaincre le sélectionneur Carlos Queiroz de l'emmener en Russie l'été prochain. Le défi sera le même pour Benavente, convoqué par Ricardo Gareca pour les matches du Pérou face à la Croatie et l'Islande, et désireux de faire ses preuves afin d'être du voyage avec la Selección en vue du Mondial. Une double participation zébrée qui pourrait alimenter les caisses du Sporting carolo. Indirectement, car les Coupes du monde sont toujours des occasions de décrocher un beau transfert en quelques semaines d'état de grâce, mais aussi directement, grâce aux subsides que les clubs reçoivent de la FIFA pour la participation de leurs joueurs au Mondial.

Avec environ 170 millions d'euros à répartir, la FIFA a en effet présenté un barème qui permet de dédommager les clubs à hauteur de 6.927 euros par joueur et par jour, depuis deux semaines avant le premier match de la sélection jusqu'à son élimination. Soit 25 jours pour l'Iran et le Pérou, en cas d'élimination au bout de la phase de poules. Les deux Zèbres occasionneraient donc 173.175 euros de dédommagements chacun.

Si Charleroi toucherait l'intégralité de la somme pour Benavente, le club n'obtiendrait que les deux tiers (soit 115.450 euros) pour Rezaei. En effet, le montant est systématiquement divisé en trois parties : une pour le club du joueur au moment du Mondial, une pour la saison 2017-18 et une dernière pour la 2016-17, lors de laquelle l'Iranien n'était pas encore Carolo.

Par Guillaume Gautier

Nos partenaires