Charleroi prépare déjà la saison prochaine

17/05/18 à 14:00 - Mise à jour à 15/05/18 à 15:29

Pendant que les derniers rêves d'Europe se confrontent au rival liégeois, Mehdi Bayat s'installe sur le mercato.

Charleroi prépare déjà la saison prochaine

Mehdi Bayat et Felice Mazzù. © BELGAIMAGE

La lourde défaite sur la pelouse de Genk a frappé un coup brutal sur les derniers espoirs d'Europe des Carolos. Seule une victoire face au Standard, conjuguée à une défaite limbourgeoise à Anderlecht, pourrait désormais permettre aux Zèbres d'encore rêver d'une qualification européenne. L'hypothèse est difficile à imaginer, vu les difficultés désormais historiques des hommes de Felice Mazzù face à leurs meilleurs ennemis liégeois. Et la saison du Sporting, exceptionnelle jusqu'au mois de janvier, risque bien de se finir à une plus mauvaise place finale que la précédente.

La prochaine saison devrait encore être menée par Mazzù. Et ce, malgré les convoitises probables de Gand, qui pourrait bien se séparer d'Yves Vanderhaeghe et dont la direction sportive n'a jamais caché son admiration pour le travail du coach carolo. Les Zèbres devraient, par contre, accueillir du sang neuf pour relancer la dynamique, après une fin de saison difficile sur le plan des résultats. Si Mazzù a été aperçu en grande discussion avec Noë Dussenne sur la pelouse de la Ghelamco Arena voici une dizaine de jours, c'est surtout le secteur offensif qui devrait subir un lifting conséquent.

Sur les flancs, qui ont montré leurs limites une fois la concurrence estompée par les départs de Clément Tainmont et Dodi Lukebakio au mois de janvier, les Carolos vont sans doute devoir faire peau neuve. Amara Baby ne cache pas ses envies d'un nouveau challenge, tandis que Romain Grange n'a jamais su vraiment s'adapter aux exigences du football de Felice Mazzù. Du renfort est attendu, et la campagne estivale de Mehdi Bayat pourrait commencer par la signature d'Ali Gholizadeh, ailier du club de Saipa, en D1 iranienne. La réussite de l'intégration de Kaveh Rezaei a donné des idées à l'administrateur-délégué du Sporting carolo, qui se voit bien exploiter une filière iranienne jusque-là négligée par la plupart des clubs du Vieux Continent.

Toujours dans le secteur offensif, où Cristian Benavente risque d'être très convoité après sa meilleure saison zébrée, le nom de Selim Amallah a circulé dans le Pays Noir. L'une des révélations de la saison mouscronnoise se verrait bien franchir un palier, et son football cadre avec le profil que Mazzù aime avoir à sa disposition pour mener à bien ses transitions offensives.

Du côté du banc de touche, David Pollet pourrait bien faire ses valises, après une saison décevante en termes de rendement et de temps de jeu. Le numéro 10 du Sporting hésite encore sur son avenir, tout comme Chris Bédia, pas assez exploité à son goût, mais qui conserve la confiance de la direction malgré une nonchalance parfois difficile à avaler pour le reste du groupe. Persuadé du potentiel de son Ivoirien, Mehdi Bayat fera certainement tout pour lui laisser le temps d'éclore au plus haut niveau. Bédia pourrait-il devenir le fer de lance de l'attaque zébrée en cas de départ de Kaveh Rezaei ? L'Iranien ne réclame pas ouvertement un transfert, même s'il est désireux de tutoyer ses limites et que celles-ci dépassent peut-être, déjà à court terme, les frontières du Pays Noir...

Par Guillaume Gautier

Nos partenaires