Charleroi et Ostende donnent le coup d'envoi de la 17e journée

30/11/17 à 14:45 - Mise à jour à 14:45

Source: Belga

Ils avaient au départ la même ambition: gagner la Coupe de Belgique et se qualifier pour le play-off I. C'est toujours le cas mais avec des nuances. Ostende, finaliste l'année passée, et toujours en course cette saison, a en effet raté son début de championnat et pourrait se retrouver à sept points du top-6 en cas de défaite vendredi soir (20h30) dans le match d'ouverture de la 17e journée de la Jupiler Pro League de football.

Charleroi et Ostende donnent le coup d'envoi de la 17e journée

Charleroi © BELGA

Quant au Sporting de Charleroi, qui reçoit précisément la troupe de Marc Coucke à cette occasion, il ne dirait sûrement pas non si jamais l'occasion se présentait de carrément envisager la conquête du premier titre dans l'histoire du club. Il ne compte après tout que 6 points de retard sur Bruges, c'est-à-dire 3 après division par deux en P-0 I.

Autrement dit et même si la Coupe demeure l'objectif numéro un, pas question de gaspiller vendredi. D'autant que le déplacement de Bruges à Eupen dimanche (18h00) ne sera peut-être pas une simple formalité comme on pourrait le croire à la lecture du classement, les Germanophones l'ayant emporté 3-2 (en Coupe) la saison dernière.

La Coupe, cet objectif qui lui échappe prématurément chaque année, c'est déjà du passé pour Anderlecht, le champion en titre.

Sa défaite de mercredi, 0-1, contre le Standard, est déjà la 6e depuis le départ de René Weiler, supposé relancer l'équipe vers les sommets. Mais c'est vrai qu'elle est dans le même temps remontée sur le podium de la D1A. Elle ne doit cependant pas traîner en chemin si elle veut garder l'espoir de se hisser sur la plus haute marche en fin d'exercice.

Hein Vanhaezebrouck, autrefois défenseur de Lokeren, ne va donc sûrement pas laisser la nostalgie l'envahir en retrouvant le Daknam samedi (18h00). Il ne ramènera cependant les 3 points de ce déplacement que si son équipe, probablement remaniée en conséquence (Lukasz Teodorczyk, sans doute plus indispensable que certains le pensent, a purgé sa suspension de deux matches), se montre plus efficace en zone de conclusion que mercredi. Les deux dernières éditions de Lokeren - Anderlecht n'avaient pour rappel désigné aucun vainqueur.

Mouscron et Saint-Trond, également éliminés de la Coupe, auront l'occasion de se reconcentrer pleinement sur le championnat où ils jouent d'ailleurs un rôle plus en vue que prévu samedi (20h00) au Canonnier.

Courtrai, certes qualifié, a surtout pour ambition de sortir au plus vite de la zone dangereuse. Et donc de ne pas perdre des plumes contre cette équipe de Waasland-Beveren dont tout le monde vante la qualité du jeu produit grâce à son nouveau chef d'orchestre Philippe Clement.

Genk, qui a déjà précisément pas mal musardé, n'aura pas droit à l'erreur derrière les casernes où Malines, comme Courtrai, entend sortir au plus vite des dangereux sables mouvants.

Standard - Antwerp, dimanche (14h30) est à la fois le match des retrouvailles avec entre autres Laszlo Bölöni et Jelle van Damme, et - surtout - le match pour la 5e place, voire la 4e si les Canaris sont mis en cage par l'Excel samedi.

Enfin Zulte Waregem - La Gantoise, chronologiquement tout en bas de l'affiche dimanche (20h00), est en réalité un important derby flandrien.

Il oppose en effet deux équipes visant à la fois la Coupe (ZW, le tenant, affronte Bruges en huitièmes ce jeudi soir), et une qualification pour le play-off I, dont elles ne font ni l'une ni l'autre partie au stade actuel de la compétition.

Nos partenaires