Marc Degryse
Opinion

02/08/16 à 15:56 - Mise à jour à 16:34

"Chaque bonne prestation d'Izquierdo augmente les problèmes pour Bruges"

Que ce soit à Gand, Bruges ou Anderlecht, l'avenir est incertain pour deux joueurs importants. Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, le moi d'août est une période difficile pour les coaches.

"Chaque bonne prestation d'Izquierdo augmente les problèmes pour Bruges"

José Izquierdo a encore été intenable face à Malines. © BELGA

Le mois d'août est celui des rumeurs de transferts et nos grands clubs ne sont pas épargnés par le phénomène. À Bruges, à Anderlecht et à Gand, deux joueurs importants sont très souvent cités dans les rumeurs du mercato. La situation doit être difficile pour les trois entraîneurs, qui doivent travailler dans l'incertitude la plus totale par rapport à l'avenir de ces éléments.

Chez le champion, la situation la plus préoccupante est celle de José Izquierdo. Le Colombien continue à enchaîner les prestations de haut vol depuis les play-offs, et il semble avoir la sensation que c'est le moment pour lui de partir. Pour l'instant, Bruges refuse, mais jusqu'à quel montant ses décideurs pourront-ils résister ? Le problème des Blauw en Zwart, c'est qu'ils ne me semblent pas prêts à le remplacer. Et chaque nouvelle bonne prestation de Joske aggrave ce problème. Dans la tête du joueur, qui se voit visiblement déjà ailleurs, c'est compliqué. Pour désamorcer ce dossier délicat, Bruges pourrait conclure un accord comme il l'avait fait avec Mathew Ryan, en promettant à Izquierdo de le laisser partir dans un certain temps pour un club intéressant.

Le problème de Björn Engels semble moins épineux. Dans la tête du joueur, cela a l'air plus clair : il doit encore rester un an pour progresser avant de s'envoler vers d'autres cieux. Le défenseur ne semble pas encore être un premier choix pour Dortmund et Arsenal, qui seraient intéressés. Son retour l'an dernier avait été un soulagement pour la défense brugeoise, et ce serait dommage pour le championnat de perdre un joueur de ce niveau.

À Anderlecht, Steven Defour est dans une situation difficile. Pour un joueur qui donne tout au quotidien, ce n'est pas gai d'être pris en grippe par une partie des supporters. De l'extérieur, c'est facile de dire qu'il faut passer au-dessus de ça, mais je comprends Defour : on oublie souvent qu'il est important qu'un joueur soit heureux. Ce serait dommage que cette minorité de supporters gagne son combat et le fasse partir, car Steven est un joueur important, notamment par son leadership dans le vestiaire. Qui plus est, il n'y a pas vraiment de piste intéressante pour lui sur le plan sportif. C'est aussi la preuve qu'il a encore quelque chose à prouver au Sporting.

Partager

"Je comprends Defour : on oublie souvent qu'il est important qu'un joueur soit heureux."

Le cas de Dennis Praet commence également à traîner. Quand ça dure aussi longtemps, on peut commencer à se poser la question : est-ce vraiment le moment de partir ? Sera-t-il un premier choix en débarquant si tard dans son nouveau club potentiel ? Personnellement, je pense que Praet a fait le tour et qu'il est prêt pour un club du subtop d'un grand championnat. S'il veut poursuivre sa progression ailleurs, Anderlecht doit le laisser partir sans être trop exigeant, vu qu'il n'a plus qu'un an de contrat. En plus, avec Sofiane Hanni, le Sporting a déjà un joueur du même style pour le remplacer.

Du côté de Gand, on parle de plus en plus d'un départ de Sven Kums. Je peux comprendre que Michel Louwagie demande un prix élevé, même si Kums a déjà 28 ans. Aleksandar Mitrovic a été vendu pour près de 20 millions par Anderlecht, et il n'était pas plus important pour eux que Kums ne l'est pour Gand, ou Izquierdo pour Bruges. Mais notre Soulier d'or semble avoir l'impression que c'est le moment de partir, c'est sans doute sa dernière occasion d'évoluer dans un grand club à l'étranger. Le problème, pour les Gantois, sera de remplacer un joueur aussi important sur le terrain que dans le vestiaire.

Reste, enfin, le cas de Laurent Depoitre. Là, je me demande un peu quel est le problème. Gand ne peut pas demander un prix trop élevé, vu qu'il ne lui reste qu'un an de contrat. Depoitre n'est même pas l'un des meilleurs salaires du noyau, mais pourrait-il vraiment prolonger ? J'ai plutôt l'impression qu'il rêve d'un coup, d'un transfert vers l'Angleterre. Et pourquoi pas dans un club ambitieux de Championship, comme l'a fait Matz Sels ? En tout cas, Gand a déjà préparé le terrain avec la venue de Jérémy Perbet, qui est venu s'ajouter à Kalifa Coulibaly. Mais un départ signifierait la perte d'un joueur très important depuis deux saisons pour le système d'Hein Vanhaezebrouck. Le mois d'août n'est certainement pas le préféré de nos entraîneurs...

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos