Championnats de Belgique de cyclocross - Wout van Aert savoure "le plus beau jour" de sa vie, Sven Nys fier de sa 3e place

10/01/16 à 18:44 - Mise à jour à 18:44

Source: Belga

(Belga) Wout van Aert, champion de Belgique pour la première fois de sa carrière dimanche à Lille, savourait le "plus beau jour" de sa vie", devant son public, lui qui habite à deux kilomètres du parcours. Wout van Aert, 21 ans, s'est imposé de façon très autoritaire devant Laurens Sweck et Sven Nys, 3e, qui laisse à Roland Liboton, le record, seul, de 10 titres de champion de Belgique.

"Beaucoup ont déjà dit que je n'étais pas un coureur de championnat, mais je leur ai montré qu'ils avaient tort", a lâché, en pleurs, Wout van Aert, très ému après l'arrivée. "J'avais gagné à Hoogerheide le titre de champion du monde Espoirs en 2014, mais il me fallait confirmer. Avec ce titre, je crois que maintenant c'est clair. Cela me procure beaucoup d'émotions, bien sûr. J'ai déjà gagné 15 fois cette saison, mais ce titre n'est en rien comparable. C'est du aussi à ma situation familiale, mais ça c'est privé, je ne rentre pas dans les détails. Et puis, je vis ici, donc c'est très particulier. Je dédie ce titre à mon père." Wout van Aert a été impérial, pas même une chute contre les balustrades ne l'aura empêché d'aller au bout. "Pourtant, j'ai cru que mon championnat était fini. Mais je me suis de suite repris, je suis resté calme et j'ai repris mon rythme assez rapidement. C'est la différence entre 2015 et 2016", faisant référence au championnat de Belgique de l'an dernier à Erpe-Mere où il avait du se contenter, amèrement, de la 3e place. Pour Sven Nys, qui affiche déjà 9 titres de champion de Belgique au compteur, "Wout mérite son titre. Et moi-même, je suis content de cette médaille de bronze. Il n'y a pas de honte à être battu par Wout van Aert. Il a dominé toute la saison, il s'est montré encore très fort aujourd'hui, il est tombé, il est reparti comme si de rien n'était. Dans ce genre de course, j'ai toujours du mal à trouver mon rythme. Et une fois que j'y arrive, la plupart du temps, la course est jouée. J'ai mis de la pression sur Laurens Sweeck (finalement 2e), mais j'ai fait une erreur et j'ai perdu ma concentration. Je suis fier de cette médaille. Il y a 12 ans, ici, à Lille, j'était 3e aussi. C'est un bel adieu pour moi." (Belga)

Nos partenaires