Marc Degryse
Opinion

30/08/16 à 13:30 - Mise à jour à 13:48

Ce sera plus difficile pour Bruges que pour Gand

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, le Club Bruges a obtenu un bon tirage en Champions League mais ce sera compliqué de faire aussi bien que Gand la saison dernière.

Ce sera plus difficile pour Bruges que pour Gand

Bjorn Engels et le Club Bruges semblent loin de leur forme de la saison dernière. © BELGA

Pour son retour en Ligue des Champions, Bruges va avoir droit à un groupe attractif. Avec Leicester, déjà, qui est tout de même la belle histoire de la saison dernière avec son titre inattendu en Premier League. Et puis il y a Porto. C'est vrai que ce n'est pas l'Atlético Madrid ou Manchester City, mais ça reste quand même une affiche. Avec Copenhague pour compléter le groupe, l'objectif doit être de viser la troisième place, et pourquoi pas rêver de mieux ? On ne sait jamais, mais je pense que ce sera plus difficile que pour Gand l'an dernier.

En tout cas, les Brugeois doivent rapidement augmenter leur rendement individuel pour être à la hauteur. Contre le Standard, j'ai constaté que le Club avait un problème avec ses joueurs décisifs : José Izquierdo et Lior Refaelov sont blessés, Hans Vanaken et Abdoulaye Diaby n'étaient pas dans l'équipe, et Björn Engels et Ludovic Butelle me semblent loin de leur forme de la fin de saison dernière. Pour l'instant, le champion n'est tout simplement pas au niveau.

En face, le Standard était pourtant dans une situation bizarre, avec cette incertitude qui plane encore au-dessus de la tête de Yannick Ferrera. Pourtant, je trouve qu'il fait du bon travail avec cette équipe, qui n'a tout simplement pas les qualités nécessaires pour atteindre les objectifs réclamés par la direction. On ne peut pas leur reprocher d'avoir joué le contre à Bruges, parce qu'ils n'ont pas les armes pour jouer un match ouvert face à un adversaire de ce niveau. Vu les adversaires que leur a réservés le tirage au sort de l'Europa League, je les vois mal passer l'hiver européen avec ce noyau.

Gand a sans doute plus de chances, même si le Shakhtar Donetsk sera le favori de son groupe. Contre Anderlecht, les Buffalos ont joué une première mi-temps sensationnelle, digne de l'équipe qui a dominé le pays pendant un an et demi. Le jeu de position était fantastique, on retrouve un grand Moses Simon, et sans les ratés de Jérémy Perbet, le match aurait sans doute été terminé dès la mi-temps. Par contre, la perte de Sven Kums, qui a encore été le régisseur de l'équipe au Parc Astrid, sera difficile à digérer. Plus encore que les départs de Matz Sels ou de Laurent Depoitre. La qualité de son remplaçant sera primordiale pour que les Gantois réussissent leur campagne européenne.

Partager

"Ces deux premiers mois ne sont pas un cadeau pour Weiler : il n'a pas de défense."

Anderlecht pourra-t-il passer l'hiver en Europa League ? En tout cas, ces deux premiers mois ne sont pas un cadeau pour René Weiler. Il n'a pas de défense. Contre Gand, le quatre arrière était composé de gars qui jouent sans réfléchir, qui courent vers l'avant sans penser à une perte de balle. Ils peuvent être contents avec ce 9/15, mais j'espère pour eux qu'Herman Van Holsbeeck va trouver du renfort en défense, car c'est là où le besoin de stabilité est le plus urgent. Weiler a une idée fixe, qu'il suit obstinément, et me semble à même de résoudre ces problèmes. La seule question que je me pose est celle du temps que cela prendra. La vitesse à laquelle ces problèmes défensifs pourront être résolus sera la clé pour une éventuelle qualification européenne, parce que Saint-Étienne et Mayence sont des adversaires abordables, mais qui évoluent dans des compétitions nationales bien plus relevées que la nôtre.

Enfin, Genk sera notre dernier représentant dans cette année européenne très fournie pour nos clubs. Pour eux, la tâche s'annonce très difficile, car l'Athletic Bilbao que j'ai vu à l'oeuvre le week-end dernier contre le Barça est d'un autre calibre. C'est vraiment très fort. Les Limbourgeois peuvent aussi craindre les Italiens de Sassuolo. Quand Alejandro Pozuelo fait tourner l'équipe comme il l'a encore montré contre Zulte Waregem, les possibilités d'exploit sont réelles, mais je pense que l'essentiel pour les hommes de Peter Maes sera de profiter de ces six matches, qui sont une sorte de cadeau après une campagne déjà éprouvante dans les tours préliminaires.

Nos partenaires