"Ce n'est pas un grand jour pour le cyclisme", estime Vincenzo Nibali, 2e de la Vuelta

13/12/17 à 14:22 - Mise à jour à 14:24

Source: Belga

(Belga) L'Italien Vincenzo Nibali, deuxième de la dernière Vuelta, se trouvait en stage en Croatie avec son équipe Bahrain-Merida lorsqu'il a appris le contrôle antidopage "anormal" au Salbutamol pratiqué sur le Britannique Chris Froome durant le Tour d'Espagne 2017. "C'est sûr, ce n'est pas un grand jour pour le cyclisme, comme ce n'est pas un grand jour pour lui", a brièvement commenté Nibali à l'agence de presse italienne Ansa, mercredi.

L'UCI a ouvert une procédure contre le Britannique, qui encourt la perte de sa victoire dans la Vuelta et risque d'être suspendu mais n'est pas soumis à "une suspension provisoire obligatoire" en raison de la nature de la substance incriminée. Nibali pourrait être déclaré vainqueur de la Vuelta si cette victoire est retirée à Froome. Mais l'Italien se veut prudent. "Je ne rentre pas dans les détails de l'affaire, je veux attendre les conclusions correctement." Nibali avait terminé deuxième de la Vuelta 2017 à 2:15 de Chris Froome. (Belga)

Nos partenaires