Marc Degryse
Opinion

24/04/18 à 10:38 - Mise à jour à 11:35

C'est Genk qui régale

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, le club limbourgeois montre des choses très intéressantes sur le plan du jeu.

C'est Genk qui régale

Les Genkois après le but victorieux de Leandro Trossard face à Anderlecht. © BELGA

Je me souviens d'une période où le Bruges de Michel Preud'homme avait été battu deux fois de suite dans les play-offs. Ça avait été très mal pris là-bas et la revanche avait été immédiate et cinglante. Cette fois, après avoir été battu à Gand puis à Anderlecht, le Club est monté sur le terrain, contre Charleroi, avec une faim énorme. Les Carolos en ont fait les frais dès les premières secondes, et ce 6-0, c'était une vraie démonstration de champion de Belgique qui n'attend plus que sa couronne. Une question de jours.

Il fallait encore réussir à enchaîner contre le Standard, la meilleure équipe des play-offs en termes de points. Ça nous a valu un super spectacle avec, au bout du compte, un Bruges qui a planté sa dizaine de buts en quatre jours. Contre les Liégeois, il y a quelques joueurs brugeois qui ont prouvé qu'ils étaient des hommes de la saison. Je pense ici à Hans Vanaken, Ruud Vormer, Abdoulay Diaby et Wesley, par exemple.

Le Standard est la meilleure équipe si on tient compte des points pris lors des cinq premiers matches, mais sur le plan du jeu, j'ai un faible pour Genk qui propose, par moments, des choses très intéressantes. C'est l'autre bonne surprise des play-offs. Je suis curieux de voir ce que ça va donner ce week-end, dans son match à domicile contre Bruges. Tout est en place pour qu'on ait droit à une vraie affiche. Sur l'ensemble des cinq matches déjà joués, Genk mériterait d'avoir plus de points. Il y a eu le nul blanc à Gand et le 2-2 à Charleroi : dans les deux cas, Genk aurait pu gagner. Et les conséquences seraient importantes au classement.

Partager

" La deuxième place n'est une obligation que pour Anderlecht. Mais c'est compliqué de finir deuxième quand on n'a pas d'attaquant de pointe. "

C'est impossible de faire un pronostic qui tienne la route pour la deuxième place. On est à mi-chemin dans ces play-offs, et la seule certitude, c'est que Bruges sera champion. Derrière, presque tout le monde semble en mesure de se caler derrière le Club. Genk peut y arriver s'il maintient son niveau de jeu. La Gantoise marque méchamment le pas, avec un seul point pris dans les trois derniers matches, mais on ne peut pas dire que c'était toujours mauvais pour autant. Là aussi, on peut se plaindre de ne pas avoir les points qu'on mérite. Et puis, les joueurs d'Yves Vanderhaeghe avaient prouvé lors des deux premières journées qu'ils maîtrisaient à nouveau leur meilleur football. Donc, pour moi, Gand est susceptible de reprendre sa marche en avant à tout moment.

Anderlecht est clairement sous une grosse pression après ses deux défaites en quelques jours au Standard et à Genk. La victoire contre Bruges avait ramené beaucoup d'espoirs, mais ça va vite ! Là-bas, il y a de la pression parce que la deuxième place est un must. Dans aucun autre club, elle n'est une obligation. Et c'est quand même difficile de finir deuxième du championnat de Belgique quand on n'a pas d'attaquant de pointe...

C'est peut-être le Standard qui a les meilleures chances. Déjà parce que là-bas, on ne ressent plus aucune pression depuis la victoire en finale de Coupe de Belgique. À partir du moment où la qualification pour les poules de l'Europa League est assurée, la saison est tout à fait réussie. Les Liégeois ont abordé ces play-offs en se disant que tous les points pris seraient du bonus et on voit ce que ça donne sur le terrain. C'est une équipe libérée, sans peur, sans complexes. Et puis c'est aussi plus facile d'avoir le plus grand nombre de points gagnés quand on possède les deux meilleures individualités du moment, avec Edmilson et Mehdi Carcela. Après sa victoire en Coupe et la qualification in extremis pour les play-offs, le Standard va peut-être nous faire le coup de la deuxième place finale. Ce serait peut-être l'événement le plus improbable de notre saison.

Nos partenaires