Bossaerts : "Ostende est en pleine évolution comme l'était Manchester City"

27/07/16 à 10:30 - Mise à jour à 26/07/16 à 17:58

Source: Sportmagazine

Après quatre ans à Manchester City, Mathias Bossaerts a mûri. A Ostende, il espère franchir un pas supplémentaire dans sa jeune carrière. Rencontre avec un défenseur central de 20 ans.

Bossaerts : "Ostende est en pleine évolution comme l'était Manchester City"

Mathias Bossaerts va découvrir la Jupiler Pro League avec Ostende. © BELGAIMAGE

Il y a quatre ans, lorsque Manchester City est venu chercher Mathias Bossaerts chez les U17 d'Anderlecht, il avait déclaré: "Un jour, je veux remporter la Ligue des Champions avec le Real Madrid" ! Il n'évoluera pas cette saison au stade Santiago Bernabéu et ne s'entraînera pas à la Ciudad Deportiva de Valdebebas. Pour le voir à l'oeuvre, c'est à la Versluys Arena et au Schorre d'Ostende qu'il faudra se rendre. "J'avais 15 ans lorsque j'ai déclaré ça, ne l'oubliez pas", rigole l'Anversois en expliquant ce choix pour le KVO. "Ce club est en pleine évolution. Tout comme l'était Manchester City il y a quelques années, lorsque le cheikh Mansour a transformé cette équipe de milieu de classement en une équipe du top. C'est cette évolution aussi qui, à l'époque, avait guidé mon choix."

Marc Coucke, c'est un peu un cheikh flamand. "Le stade a été modernisé, de nouveaux joueurs ont été engagés et les ambitions sont là: on veut à nouveau atteindre les play-offs 1 et y faire meilleure figure que la saison dernière. Accrocher une place européenne, ce serait bien." Bossaerts se plait à Ostende, cela semble évident. La Reine des Plages, ce n'est pas Manchester, mais depuis son appartement, il peut contempler le stade, la ville et la mer. "L'an passé aussi, je vivais seul à Manchester. J'ai passé un mois et demi dans un petit appartement, puis j'ai élu résidence dans un hôtel à côté de l'Etihad Stadium. Je suis rapidement devenu adulte. J'ai dû cuisiner moi-même : du filet de poulet, des pâtes ou du riz, ce sont mes spécialités." (il rit)

Par Chris Tetaert

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Mathias Bossaerts dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires