Big bang ou retour à la normale dans le Groupe B au Mondial 2018

19/06/18 à 11:20 - Mise à jour à 11:21

Source: Belga

(Belga) L'Iran (3 points) devant l'Espagne (1 point), qu'il défie mercredi soir (20 heures) à Kazan, et même carrément en tête du Groupe B de ce mondial-2018 de football, fusse après seulement un match remporté 1-0 contre le Maroc grâce à un but marqué contre son camp tout au bout du temps additionnel, ce n'était pas forcément prévu...

"C'est pourtant comme ça", s'énerve un peu son coach (portugais) Carlos Queiroz. "Il va falloir apprendre à nous respecter. Comme nous on respecte l'Espagne, cette équipe aux qualités techniques exceptionnelles. Mais elle n'a pas encore gagné le match de mercredi. L'objectif c'est d'ailleurs précisément qu'à l'issue de la rencontre, le respect soit désormais mutuel. Il était primordial de commencer par un succès, mais maintenant on ne doit pas s'arrêter là." Pour l'Espagne, championne du monde en 2010, mais aussi pour le Portugal (1 point), l'autre favori du Groupe, champion d'Europe, qui affronte le Maroc à 14 heures à Moscou, cette deuxième journée est cruciale. Parce que si Cristiano Ronaldo marque encore, il prendra une option sur le titre de meilleur buteur de la compétition mais surtout, il éteindra définitivement le rêve marocain d'atteindre les huitièmes. Et à supposer que l'Espagne ne s'en laisse pas conter par l'Iran en soirée, la situation dans le groupe se rapprochera alors déjà sensiblement de celle initialement prévue avec les deux équipes de la péninsule ibérique aux deux premières places. Le défenseur de Barcelone Gerard Piqué va fêter sa 100e sélection au sein d'une "Roja" pratiquement inchangée, avec Diego Costa (2 goals contre le Portugal) en pointe. Derrière, le latéral Dani Carvajal, qui a repris l'entraînement, pourrait toutefois remplacer Nacho, s'il est suffisamment rétabli L'Iran est privé de son défenseur central Roozbeh Cheshmi (déchirure du mollet), un joueur-clé dans le dispositif de Queiroz. Entre les deux matches, à 17 heures à Rostov-sur-le-Don, la situation risque également de s'éclaircir dans le Groupe A. L'Arabie Saoudite, qui n'a pas fait le poids, 0-5, contre la Russie dans le match d'ouverture, devra en effet montrer un tout autre visage si elle veut jouer un troisième match à enjeu contre l'Egypte le 25 juin à Volgograd. Tandis qu'en cas de victoire, l'Uruguay, après avoir exploité à fond l'absence de Mohamed Salah lors de son entrée en lice, pourra déjà se demander quel résultat contre la Russie (qui affronte l'Egypte ce mardi soir), lui assurera le huitième de finale le plus abordable... (Belga)

Nos partenaires