Besnik Hasi est-il en faute ?

23/04/15 à 09:00 - Mise à jour à 22/04/15 à 14:19

Source: Sportmagazine

Chaque semaine, Sport / Foot Magazine pose la question qui fait débat.

Besnik Hasi est-il en faute ?

Besnik Hasi est-il responsable du mauvais début de PO1 des Mauves ? © BELGA

Aad De Mos

"Les 45 premières minutes d'Anderlecht, à Bruges, c'est ce que j'ai vu de meilleur cette année, tous clubs confondus. Le Sporting a aligné à cette occasion ce que je considère comme son onze de base type. Donc sans Rolando et sans Nuytinck. Mbemba et Deschacht, dans l'axe, c'est ce qu'il y a de mieux dans l'effectif. A cette seule nuance près qu'ils doivent urgemment procéder à des réglages sur phases arrêtées. Deschacht sur son copain De Sutter et Mbemba sur Oularé, c'est quand même pas chinois ? Sur ce manque de rigueur-là, ce sont les joueurs qui sont responsables au premier degré et non l'entraîneur."

Alex Teklak

"La grande différence entre Besnik Hasi et Michel Preud'homme, le match de dimanche l'a encore prouvé, c'est leur faculté à s'adapter aux événements. Là où MPH est très fort, Hasi a encore des lacunes. Je continue à penser que Leander Dendoncker aurait dû monter bien plus tôt au jeu à la place d'un Dennis Praet, complètement cuit en seconde période, afin de répondre à la montée au jeu de Obi Oularé. C'est sur ces détails que Besnik doit encore progresser, sur ce que j'appelle la micro-tactique, cette faculté à répondre aux faits de match. Une donne qui nécessite de l'expérience, ce qui viendra avec le temps puisque Besnik boucle seulement sa première année de coaching, mais aussi de l'instinct et du flair."

Gilles Van Binst

"On a beau être le plus grand entraîneur du monde, on ne peut rien faire quand tes joueurs loupent les occasions ou font de grosses erreurs individuelles et qu'en plus l'arbitre n'est pas de ton côté. Oui, Hasi a fait des erreurs cette saison mais il a surtout réalisé de très bonnes choses comme de faire grandir tous ces jeunes. Je reste à 100 % en faveur de son coaching."

Thomas Chatelle

"Hasi semble bien moins serein que précédemment. Anderlecht doit aussi apprendre à imposer son jeu face à des équipes regroupées derrière car jusqu'ici c'est dans une position d'outsider comme en Ligue des Champions et donc avec davantage d'espace que le Sporting d'Hasi m'a fait la meilleure impression. Quand il faut construire le jeu, ça devient nettement plus compliqué."

Par Thomas Bricmont

Retrouvez l'intégralité du débat dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires