Barcelone remporte la première manche de la Supercoupe d'Espagne à l'usure

15/08/16 à 01:32 - Mise à jour à 01:32

Source: Belga

(Belga) Barcelone a fait un grand pas vers une 12e Supercoupe d'Espagne en s'imposant face au FC Séville (0-2) dimanche lors du match aller, prenant nettement l'ascendant en seconde période après avoir été pourtant bousculé par les Sévillans.

Le Barça a ainsi fait une excellente affaire, grâce à des buts de Luis Suarez (54e) et Munir El Haddadi (81e), et peut préparer sereinement le match retour mercredi au Camp Nou. L'an dernier, au même stade de l'épreuve, le Barça avait coulé sur le terrain de l'Athletic Bilbao (4-0). L'entraîneur des champions d'Espagne n'a cette fois pas pris de risque, alignant d'entrée ses stars Lionel Messi, Luis Suarez, Ivan Rakitic ou Andres Iniesta. Neymar, toujours en course pour l'or olympique avec le Brésil, était le seul absent de marque. Les étoiles du Barça ont pourtant tardé à briller dans le stade Ramon Sanchez-Pizjuan, subissant le pressing d'un onze andalou très agressif en première période. En route, Barcelone a perdu Iniesta, sorti à la 35e après un choc avec Mariano. Battu 3-2 en prolongation en Supercoupe d'Europe mardi par le Real Madrid, Séville, sous les ordres de son nouvel entraîneur Jorge Sampaoli, s'est trop rarement montré dangereux pendant son temps fort initial et a baissé le pied après la pause, laissant trop d'espaces aux flèches catalanes. La première alerte a retenti à la 49e, lorsque Denis Suarez a trouvé Luis Suarez sur un centre rentrant tendu. Mais l'Uruguayen manquait de peu sa tête. Les deux Suarez ont trouvé la faille 5 minutes plus tard, à l'issue d'un superbe mouvement à trois. L'ouverture de Denis Suarez trouvait Arda Turan qui, devant le but, s'est retourné et a offert de la poitrine le ballon à Suarez (0-1, 54e). Messi ratait dans la foulée le 2-0. Seul face à Sergio Rico côté droit, l'Argentin perdait son duel face au gardien sévillan, qui sortait sa balle piquée d'une superbe claquette de la main droite. Mais le quintuple Ballon d'or allait se rattraper en fin de match en trouvant Munir El Haddadi en profondeur. Le jeune Espagnol (20 ans) d'origine marocaine enterrait les espoirs de Séville (0-2, 81e). (Belga)

Nos partenaires