Avant d'affronter la Belgique, Nabil Maaloul se soucie de l'attaque et des balles arrêtées

20/06/18 à 14:29 - Mise à jour à 14:31

Source: Belga

(Belga) A trois jours de la confrontation face à la Belgique, comptant pour la deuxième journée du groupe G du Mondial 2018, le sélectionneur tunisien Nabil Maaloul ne cache pas ses soucis quant à certaines défaillances qu'il est appelé à résoudre pour garantir toutes les chances de réussite de son équipe, indique mercredi l'agence tunisienne TAP.

L'animation offensive vient en tête de ces soucis après les difficultés constatées au niveau de la possession du ballon et la de création du jeu face à l'Angleterre, lundi à Volgograd. Les Aigles de Carthages se sont contentés d'un seul tir cadré et de deux corners avec 40% de possession de ballon, ce qui les ont empêchés de créer des occasions de buts et de menacer le camp adverse. La sélection tunisienne est ainsi appelée à sortir de son repli défensif exagéré et d'opter pour un schéma porté sur l'offensive pour gêner la défense belge et alléger la tâche de la ligne arrière. Une tâche qui nécessite de donner plus de liberté aux joueurs offensifs qui se sont vu assigné une tache défensive dans les deux couloirs à l'image de Fakhreddine Ben Youssef et Anis Badri qui n'ont pas quitté le milieu de terrain face à l'Angleterre et ont évolué à coté des arrières Dylan Bronn et Ali Maaloul pour délimiter le danger sur les ailes. Par ailleurs, le staff technique tunisien pourrait faire appel à l'arrière droit Hamdi Nagguez, excellent au niveau des incursions rapides, et au milieu offensif Seifeddine Khaoui qui a suffisamment de compétences techniques au niveau de la possession du ballon. D'autre part, la défense tunisienne est tenue de se réorganiser efficacement sur les balles arrêtées, qui ont été à l'origine des deux buts encaissés face à l'Angleterre. Les Tunisiens doivent également imposer un marquage individuel strict sur les attaquants adverses et faire preuve de plus de concentration dans la zone d'interception et de plus de vigilance en ce qui concerne le deuxième ballon. Selon l'agence TAP, le public tunisien n'a pas été satisfait lundi de la tactique du jeu adoptée face à l'Angleterre, estimant que l'équipe nationale possède tous les moyens pour gêner et même menacer n'importe quel adversaire. (Belga)

Nos partenaires