André Stein prévient: "la Belgique votera contre la nouvelle formule proposée"

26/02/18 à 20:00 - Mise à jour à 20:02

Source: Belga

(Belga) C'est avec une certaine stupeur qu'André Stein, le président de la Fédération Belge de Tennis, a pris connaissance de la réforme proposée par la Fédération internationale de tennis (ITF) en matière d'organisation de la Coupe Davis. Il y est clairement opposé.

Si deux tiers des fédérations membres de l'ITF approuvent cette proposition lors de l'Assemblée Générale de la Fédération Internationale en août prochain à Orlando, la compétition rassemblera 18 pays qui s'affronteront sur une semaine dans une seule ville. "Nous sommes absolument opposés à cela et nous voterons donc contre", dit André Stein. "Cette formule, c'est exactement ce que nous ne voulons pas car la Belgique n'aura jamais les moyens d'organiser une telle compétition et notre public ainsi que nos partenaires seraient donc privés des rares occasions de voir nos meilleurs joueurs en action, ce qui doit rester l'esprit de la Coupe Davis." André Stein sait évidemment que, seule, la voix de la Belgique n'aura guère d'influence mais il pense que plusieurs fédérations européennes vont s'unir pour lutter contre le projet. "Je sais que les Français sont contre et l'ancien président de l'ITF aussi", dit-il. La fédération belge n'a pas consulté les joueurs et ne le fera sans doute pas. "David Goffin n'a jamais émis d'avis à ce sujet, ni pour ni contre", dit encore André Stein. "Les joueurs sont généralement favorables à un allègement du programme mais la proposition qu'ils défendaient et qui recevait notre assentiment était plutôt celle d'une Coupe Davis disputée sur deux ans." (Belga)

Nos partenaires