Anderlecht : qualification européenne mais championnat compromis?

26/02/16 à 15:19 - Mise à jour à 15:17

Ce jeudi soir avait lieu un certain Olympiakos-Anderlecht dans le cadre du match retour des 16e de finale de l'Europa League. Si les Bruxellois se sont qualifiés après une victoire (1-2), ils ont dû puiser dans leurs réserves. De mauvais augure pour leur rendez-vous avec le Standard et la suite du Championnat ?

Anderlecht : qualification européenne mais championnat compromis?

REUTERS/Alkis Konstantinidis © REUTERS

Hier, jeudi, les Mauves se déplacent en Grèce pour y affronter l'Olympiakos. Les Bruxellois, avantagés par le score de l'aller (1-0), entament la rencontre, confiants. Jusqu'à ce que des décisions arbitrales litigieuses les fassent douter. À la 29e minute, les visités bénéficient d'un penalty, transformé par Fortunis. Le score reste de 1-0 jusqu'au terme du temps réglementaire. Des prolongations sont nécessaires pour départager les deux équipes. Et même si, les Mauves décrochent finalement leur qualification grâce à un doublé d'Acheampong (1-2), la bataille a été ferme durant... cent-vingt minutes.

Deux jours et demi... C'est le temps dont bénéficient pourtant les joueurs de la capitale avant de devoir affronter le Standard de Liège. C'est peu, voire trop peu, pour récupérer entièrement, non seulement d'une rencontre de 120 minutes (30 minutes dans les jambes en plus qu'à l'accoutumée, ce n'est pas rien), mais aussi d'un aller-retour vers la Grèce. Les lendemains européens sont déjà assez difficiles comme ça : Anderlecht n'a engrangé que 9 points sur 21 lors de ses matchs "post" Europa League.

Or, on le sait, un Classico ne peut être bâclé. Les supporters ne l'accepteraient jamais et surtout ne le pardonneraient pas, d'autant qu'il se joue à la maison. Anderlecht a besoin de ses titulaires pour venir à bout des Rouches, qu'ils n'ont plus battu depuis 6 rencontres. Il est donc peu probable qu'Hasi effectue une rotation "remarquable". Defour devrait tout de même récupérer sa place alors qu'il n'a joué que 20 minutes jeudi. Praet, lui, est suspendu.

Quelle compétition rime avec "priorité" ?

Aucune. "Anderlecht doit toujours donner son maximum" a déclaré Roger Vanden Stock à nos confrères du Soir, avant d'embarquer pour la Grèce. Très bien. Le président doit alors être satisfait d'une telle débauche d'énergie de ses joueurs. Mais si le Classico s'en trouve compromis... ? Pourtant, VDS a également dit "comprendre les supporters qui préfèreraient l'emporter face au Standard plutôt que contre l'Olympiakos".

N'est-il pas audacieux de penser qu'il est possible de pouvoir "tout donner" à chaque match, qu'il soit européen ou national ? Souvenez-vous... L'année dernière, le Club de Bruges semble promis au titre de Champion de Belgique après avoir remporté la phase classique. À l'entame des play-offs, les joueurs de Michel Preud'homme sont toujours en course en Europa League et sont qualifiés pour la finale de la Coupe de Belgique. Tout semble leur sourire. Un coup de fatigue et quelques matchs plus tard, le Club de Bruges laisse filer le titre (au profit de la Gantoise) et est éliminé de l'Europa League (par le FC Dnipro en quarts de finale). Et bien que la Coupe de Belgique ait été remportée par les Blauw en Zwart, l'entraîneur belge avait estimé la perte du titre due à la fatigue.

Aujourd'hui, c'est la Gantoise qui semble subir ce fameux coup de mou à la veille des play-offs 1. À nouveau, les Buffalos jouent sur deux fronts (le Championnat et la Champion's League). Ainsi, les Gantois ont perdu quatre de leurs cinq dernières rencontres.

Est-ce que cela pourrait arriver à Anderlecht ?

Un effectif étoffé ? Oui mais...

... les échéances sont de plus en plus importantes et de plus en plus difficiles. Il est donc compliqué de bénéficier d'une rencontre ou l'autre pour faire tourner l'effectif ou donner du temps de jeu à des joueurs "moins forts".

Cela pourrait éventuellement être encore le cas face à Mouscron ou Courtrai. Au risque de perdre des points et se laisser distancer par Bruges ? Et puis, les play-offs débuteront promettant des matchs à haute intensité, au même titre que les prochaines rencontres européennes face au Shakhtar Donetsk. Si une rotation est possible, elle l'est principalement lors de la phase classique. Or, l'effectif d'Anderlecht a très peu évolué durant celle-ci comme en témoigne la statistique de Transfermarkt concernant le nombre d'apparitions de chaque joueur. Ainsi, on y apprend que 7 mauves ont participé à plus de... 30 rencontres ! Ils sont 13 à en avoir joué 25 ou plus.

Peut-être Anderlecht bénéficie-t-il d'une solution "miracle" pour éviter une baisse de régime?

Premier élément de réponse dimanche, 18h, face au Standard de Liège dans le cadre de la 28e journée de la phase classique du Championnat.

Quentin Droussin

Nos partenaires