Marc Degryse
Opinion

18/01/16 à 17:14 - Mise à jour à 17:12

Anderlecht manque de qualité

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, Anderlecht doit se renforcer s'il veut dépasser La Gantoise et être champion.

Anderlecht manque de qualité

Herman Van Holsbeeck a du pain sur la planche selon Marc Degryse. © BELGA

Les joueurs et le staff de Gand auraient pu avoir les idées embrouillées après les festivités du Soulier d'Or mais on n'a rien vu de tout ça dans le match contre Anderlecht. Ce train va être difficile à stopper sur la route d'un nouveau titre. Quel que soit l'adversaire, quelles que soient les indisponibilités, Hein Van Haezebrouck ne change jamais rien. Ni le système, ni les consignes - alors qu'on modifie régulièrement partout ailleurs - . Et ça marche toujours.

Thomas Foket n'est pas là, ce n'est pas un souci, il y a Brecht Dejaegere pour faire le boulot aussi bien que lui. Les gars de Vanhaezebrouck ont valsé au-dessus des Mauves pendant toute la première mi-temps. Et dans la plupart des matches, il y a un joueur qui se met au-dessus du lot, qui devient l'artisan principal de la victoire. Cette fois, c'était le tour de Laurent Depoitre. Une autre différence par rapport à toutes les autres équipes est le fait que les jours où Gand est un peu moins bien, il est toujours assez bon ! Le vrai off-day, là-bas, on ne connaît pas.

Le contraste avec les hauts et les bas anderlechtois est saisissant. Cette équipe n'arrive pas à être régulière à un bon niveau dans plusieurs matches consécutifs, mais même dans un seul match, elle ne parvient pas à rester bonne du coup d'envoi au coup de sifflet final. Ce ne sont jamais que des séquences. A Gand, cette équipe n'a pas joué au foot, point à la ligne. Il y a de nouveau beaucoup de choses à dire sur les essais que Besnik Hasi a faits dimanche dernier.

Pas mal de paris et aucun n'a vraiment fonctionné. Youri Tielemans et Dennis Praet dans la même zone, ça n'a pas marché. Michaël Heylen et Frank Acheampong, ce n'était pas bon. Hassan Trezeguet n'a rien montré. Stefano Okaka n'a pas su garder un ballon. J'étais au stade et je me suis amusé à compter les dégagements de Silvio Proto qui n'ont rien donné. J'en ai relevé sept. On peut accuser Proto sur le coup mais on peut aussi voir les choses autrement. S'il a expédié des longs ballons qui sont chaque fois arrivés sur un Gantois, c'est aussi parce que personne, dans sa zone, ne lui proposait une solution de relance.

Partager

Herman Van Holsbeeck dit qu'Anderlecht doit être champion. Il lui reste donc dix jours pour renforcer son équipe.

Evidemment, l'excuse des absences est sortie. OK, Steven Defour et Leander Dendoncker n'étaient pas là. Mais je peux citer des matches où Anderlecht a été mauvais avec ces deux joueurs. Il y a eu le déplacement au Standard par exemple. Ce jour-là, Dendoncker avait été sorti à la mi-temps parce qu'il n'était pas dans le coup.

C'est un peu incompréhensible que cette équipe fasse une démonstration à Bruges (la seule fois de la saison où Anderlecht a été très bon pendant une heure et demie) puis enchaîne avec plusieurs matches poussifs. J'en reviens au manque de régularité. Herman Van Holsbeeck dit que son club doit être champion. Son discours m'inspire deux choses. D'abord, est-ce que les nombreux jeunes du noyau vont être capables de supporter cette pression ?

Et puis, s'il y en a bien un qui doit se retrousser les manches d'ici la fin du mois, c'est Van Holsbeeck lui-même. Il y a un manque de qualité et il faut trouver les bons profils avant la fermeture du mercato. Pendant ce temps-là, je suis sûr que son coach commence lui aussi à ressentir une sérieuse pression !

On ne peut pas encore rayer les Mauves de la course au titre, mais s'il y a une équipe susceptible d'ennuyer Gand, c'est davantage Bruges, à mes yeux, qu'Anderlecht. Le départ de Victor Vazquez ne m'inquiète pas trop. Cela va donner de nouvelles responsabilités à Hans Vanaken. Le nouveau gardien, Ludovic Butelle, me paraît capable de ramener du calme dans le rectangle. Et puis, par rapport à la saison dernière, le Club va clairement être plus frais dans les play-offs. Gand et Anderlecht sont aussi condamnés à laisser de l'énergie dans leurs matches européens.

Nos partenaires