Anderlecht : La bête noire de Gand

10/04/17 à 08:48 - Mise à jour à 09:10

Source: Sportmagazine

Dimanche, Anderlecht et Gand s'affronteront dans le cadre de la deuxième journée de ces play-offs 1. Une opposition qui, depuis l'instauration de ce système, sourit plutôt aux Mauves.

Hein Vanhaezebrouck le sait. Le match de ce week-end face à la formation de René Weiler sera capital si Gand veut encore espérer décrocher le titre en fin de saison. Le scénario est simple. En cas de succès, les Gantois reviendraient à trois points du leader actuel. A l'inverse, Anderlecht laisserait les Buffalos à neuf unités s'ils se défaisaient des hommes de Vanhaezebrouck. D'ailleurs, Bruges reste à l'affût. Le nul n'arrangerait donc aucune des deux équipes.

La tâche s'avère compliquée, d'autant plus que le Sporting n'a plus perdu à domicile depuis ce fameux match contre Westerlo dans lequel Michaël Heylen, prêté par les Mauves à Westerlo, s'était joué de Davy Roef.

D'ailleurs, sur le plan comptable, le Sporting mène également la danse. En play-offs 1, les deux équipes se sont rencontrées à dix reprises. Le constat est sans appel : sept défaites, deux nuls et seulement un succès pour les Buffalos, décrochée lors de la saison où ils furent champions. Cette unique victoire est également la seule fois où Gand a pu arracher quelque chose dans les jardins du Stade Constant Vanden Stock. En terme de buts, les Mauves ont été deux fois plus prolifiques (23 goals contre 10 pour La Gantoise).

Si les statistiques parlent en faveur des hôtes de dimanche, il faut souligner que six de ces dix matchs ont été joués avant l'ère "Hein", sans oublier que le club présidé par Ivan De Witte n'avait pas réussi à atteindre les play-offs 1 deux années d'affilée. Les Preud'homme, Dury et Solllied n'avaient pu prendre à eux trois qu'un point sur dix-huit possibles. Mais depuis que le coach courtraisien est sur le banc gantois, la barre a été redressée. A son compteur, un 4/12 contre le Sporting dans cet exercice, soit le double de ses prédécesseurs qui viennent d'être cités.

Les deux formations sont d'ailleurs dans une forme sensiblement similaire actuellement. En ajoutant le match de la semaine dernière, les bilans depuis la fin de la trêve sont quasiment identiques (23/30 pour Anderlecht, 21/30 pour Gand). Les transferts issus du mercato hivernal ont fait beaucoup de bien du côté de la Ghelamco Arena. Les Anderlechtois, eux, font preuve d'une constance remarquable depuis début décembre. Reste à voir ce que Vanhaezebrouck fera pour son cinquième match à la tête des Gantois face aux Mauves en play-offs 1.

Joachim Gilles

Nos partenaires