Anderlecht et/ou Ostende dans le rang, Charleroi et La Gantoise déjà en poursuite

02/08/18 à 12:53 - Mise à jour à 12:54

Source: Belga

(Belga) Ils sont encore six au moment d'aborder la deuxième journée de la Jupiler Pro League de football (D1A). Mais même dans le meilleur des cas, à savoir une victoire d'Anderlecht ou d'Ostende qui se rencontrent l'après-midi (14h30) au Stade Constant Vanden Stock, le nombre de leaders avec le maximum des points (6 sur 6) aura diminué dimanche soir.

C'est le Standard, en visite à Waasland-Beveren dès vendredi soir (20h30), qui sera la premier à risquer de voir baisser sa moyenne. Michel Preud'Homme, après le convaincant succès du vendredi précédent contre La Gantoise, 3-2, débarquera certes à la tête de ses troupes avec l'étiquette de favori dans le dos au Freethiel. Il ne doit cependant attendre aucun cadeau de son ancien adjoint Yannick Ferrera, qui voit rouche dès qu'il s'agit du Standard, où on l'a jeté à la rue en 2016. De plus une première victoire permettrait à son équipe d'occuper un classement flatteur avec quatre points. Samedi ce sera au tour de l'Antwerp de défendre son statut face à Courtrai qui après la pâle opposition, 1-4, offerte à Anderlecht le week-end passé, va devoir prouver et se prouver qu'il n'est pas un candidat à la descente. C'est d'ailleurs également le cas de Lokeren, laminé par Genk, 0-4, qui se déplace chez les promus du Cercle de Bruges, lesquels ont déjà engrangé un premier point, 0-0, à Saint-Trond. Eupen qui assume de son côté le statut de menacé, est par conséquent d'autant plus conscient qu'il ferait mieux de tenir au minimum Charleroi en échec. Mais après le crash de la première journée contre l'Antwerp, 0-1, les Zèbres se doivent de remonter sur la route du playoff I. Au même titre que La Gantoise, rentrée bredouille de Sclessin. Les Buffalos se retrouveront déjà en eaux troubles comme à la même époque la saison dernière, si grâce à une bonne organisation, Zulte Waregem ne fait pas les frais de sa frustration. Anderlecht et Ostende, on l'a déjà dit, se rencontrent dimanche dans un choc qui promet. Même si les photographes dirigeront autant leurs lentilles vers le duo Marc Coucke - Luc Devroe en tribune d'honneur, que vers les vingt-deux acteurs sur la pelouse autrefois mythique du Parc. Le Racing Genk, actuellement leader à la différence de buts, tentera à 18 heures de le demeurer en dominant Saint-Trond et ses Japonais. Enfin Bruges, le champion sortant, se produira à 20 heures au Canonnier, où il s'était incliné 2-1 il y a un an. Les Hurlus, comme les Pandas, savent que beaucoup aimeraient les voir basculer à l'étage inférieur en fin de course. Chaque point conquis, même le plus imprévu, est le bienvenu dans ces conditions... (Belga)

Nos partenaires