Marc Degryse
Opinion

02/05/17 à 14:00 - Mise à jour à 14:40

Anderlecht a prouvé qu'il était prêt pour le titre

Pour Marc Degryse, le chroniqueur de Sport/Foot Magazine, les Mauves sont plus matures et Bruges et Gand vont devoir lutter pour la deuxième place.

Anderlecht a prouvé qu'il était prêt pour le titre

Leander Dendoncker et Youri Tielemans devront bien choisir leurs futures destinations. © BELGA

Anderlecht a connu une semaine difficile. Après les matches contre Manchester United et Bruges, cette défaite à domicile contre Charleroi a été une fameuse surprise. J'ai trouvé l'équipe un peu fatiguée, surtout en première mi-temps. On l'a surtout vu chez Youri Tielemans, qui a semblé moins frais que d'habitude. Mais malgré tout, les Mauves n'ont pas eu de réussite. Ils auraient toujours dû hériter d'au moins un penalty contre les Zèbres. On ne les a pas entendus discuter pendant des heures sur ces phases et pour ça, Anderlecht reste quand même un exemple de classe.

Leur réponse positive à Gand ne m'a pas vraiment étonné. C'était un Anderlecht solide, qui concédait peu d'occasions, jouait bien en bloc avec une bonne mentalité... Ils étaient plus matures que Gand, et ils sont vraiment prêts pour le titre. S'ils battent Zulte Waregem à domicile ce week-end, ils feront un très grand pas, parce que je ne pense pas que Bruges et Gand se sortiront facilement de leurs déplacements à Charleroi et à Ostende, surtout dans ces play-offs où presque tous les matches se jouent à un but, et donc souvent sur des détails.

Même la méforme de Lukasz Teodorczyk ne cause pas de grands soucis à Anderlecht. C'est vraiment paradoxal, parce que le Polonais était inarrêtable quand l'équipe ne tournait pas, et il a maintenant des problèmes pour marquer alors que ses équipiers sont enfin bien rodés. Mais peut-on vraiment lui faire des reproches ? Je ne trouve pas qu'on puisse critiquer un joueur qui travaille comme une bête, comme il le fait encore. C'est pareil pour Tielemans. Son match contre Charleroi ne doit pas faire oublier son niveau sublime depuis le Nouvel An.

Si je dois sortir un nom, c'est quand même celui de Leander Dendoncker. Il ne rate pas une minute en championnat, et il continue malgré tout à faire des efforts impressionnants et à avaler les kilomètres. On parle beaucoup du transfert de Tielemans, mais lui aussi est prêt pour une compétition plus intense. Je ne pense pas que le championnat ait une grande importance pour lui. Il est si fort physiquement qu'il pourrait s'imposer n'importe où. Je crois qu'il doit surtout opter pour un club où il jouera toutes les semaines.

Partager

" Dendoncker et Tielemans doivent choisir un club où le coach comptera vraiment sur eux. "

Et là, le choix de l'entraîneur est vraiment important. Il faut que Dendoncker et Tielemans aillent dans un club où le coach les veut vraiment. Il faut éviter un départ comme ceux de Romelu Lukaku ou de Kevin De Bruyne à Chelsea, où les entraîneurs n'étaient pas prêts à donner sa chance à un jeune qui débarquait de Belgique. On cite souvent Monaco pour Tielemans, et ce serait vraiment un bon choix si Leonardo Jardim est toujours là.

Pour en revenir au championnat, je pense donc que Bruges et Gand vont maintenant devoir se contenter de lutter pour la deuxième place. Et quand on sait que le dernier match sera un certain Bruges-Gand, ça risque de faire des étincelles s'il y a encore de l'enjeu à nonante minutes de la fin de la saison. Depuis deux ou trois saisons, la rivalité entre les deux clubs, et leurs deux entraîneurs, a atteint une intensité très forte, et cela pourrait bien déboucher sur un match très électrique si la deuxième place est en jeu.

Derrière le trio de tête, Charleroi me semblait bien parti pour la quatrième place. Les Zèbres avaient frappé un grand coup en allant chercher ces trois points inattendus sur le terrain d'Anderlecht, mais la défaite contre Ostende, un concurrent direct, a tout relancé. Le match s'est joué sur un penalty litigieux, mais on peut finalement dire que ça s'équilibre, vu que les Carolos auraient pu être sanctionnés d'un, voire deux penalties jeudi dernier au Parc Astrid. Dans ces cas-là, il vaut mieux éviter de trop parler d'arbitrage, et se concentrer sur le jeu.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos