Alderweireld glisse en défense centrale pour la diriger, Vermaelen out contre la Norvège

03/06/16 à 20:42 - Mise à jour à 20:42

Source: Belga

(Belga) Le sélectionneur fédéral Marc Wilmots a encore reçu une belle tuile sur la tête à l'entraînement des Diables Rouges devant une assistance estimée à 11.000 personnes, vendredi soir à Genk. Il n'a en effet même pas eu l'occasion de tester le nouveau schéma défensif qu'il avait imaginé suite à son analyse de la contre-performance (1-1) de mercredi contre la Finlande au Stade Roi Baudouin.

Il avait en effet décidé de permuter Jason Denayer et Toby Aderweireld, en confiant à ce dernier le rôle de leader de la défense. Le sélectionneur partait du principe que Thomas Vermaelen était trop concentré sur son propre jeu après tous les problèmes qu'il a connus cette saison, pour en plus jouer les patrons et donner de la voix. Denayer, trop jeune pour une tâche de cette importance, devait donc glisser à droite pour permettre le repositionnement au centre d'Alderweireld. Ce dernier, informé de sa "promotion" et consulté à ce sujet par Wilmots, avait donné son accord. Seulement patatras, Vermaelen, pas rétabli de la contracture au mollet qui le gênait déjà en deuxième mi-temps contre la Finlande mercredi, est rentré au vestiaire après une demi-heure. Du coup Wilmots a dû replacer Denayer au centre, Laurent Ciman étant appelé à occuper le poste d'arrière droit. Une seule certitude à présent, sauf blessure, Alderweireld est désormais le patron de la défense où il évoluera au centre, en principe avec Vermaelen, quand celui-ci sera rétabli, c'est-à-dire pas tout suite et certainement pas dimanche. La défense contre la Norvège devrait donc être la suivante: Denayer, Alderweireld, Vertonghen et Jordan Lukaku. D'autres formules sont cependant possibles (Ciman à droite, Denayer dans l'axe, Vertonghen à gauche), mais toujours avec Alderweireld en patron au centre. Outre le cas Vermaelen, on aura aussi noté les absences de Marouane Fellaini, resté à l'hôtel à cause d'une gêne aux adducteurs mais que l'on devrait revoir en action dès samedi sur la pelouse de la Cristal Arena, et de Yannick Carrasco, que la blessure au mollet devrait encore priver de terrain jusque mercredi prochain. Thomas Meunier, qui retrouvait pour la première fois le gazon, s'est contenté de trottiner. "Il revient bien", estime Wilmots. "Pas assez vite à mon goût, certes, mais ce n'est pas le moment de prendre des risques. J'aurai sans doute besoin de lui plus tard, et il n'est donc pas indiqué de dangereusement forcer maintenant..." Enfin le désormais réserviste Nicolas Lombaerts, également présent, a couru et même de temps en temps prudemment frappé sur l'un ou l'autre ballon qui passait par là... (Belga)

Nos partenaires