24 Heures du Mans - "C'était beaucoup de stress", admet Fernando Alonso

17/06/18 à 18:48 - Mise à jour à 18:50

Source: Belga

(Belga) Regarder à la télévision son coéquipier japonais Kazuki Nakajima boucler les 24 Heures du Mans au volant de leur Toyota a été "beaucoup de stress" pour l'Espagnol Fernando Alonso. Un stress sans doute à la hauteur du "sentiment incroyable" ressenti quand la victoire était assurée.

"Je suis encore un peu sous le choc", a indiqué Alonso dimanche, répondant aux questions des journalistes lors d'un point presse. L'Espagnol était associé, au volant de la Toyota N.8, au Suisse Sébastien Buemi et au Japonais Kazuki Nakajima. "Regarder la dernière demi-heure du dernier relais de Kazuki (Nakajima) à la télévision, c'était beaucoup de stress. Je ne savais pas s'il fallait regarder, dormir ou regarder le MotoGP qui passait au même moment à la télévision", admet-il. "C'est une réussite incroyable de gagner au Mans", précise le double champion du monde de F1, qui a impressionné au moment de prendre son relais durant la nuit. "J'ai vite trouvé le bon rythme et j'ai aussi eu un peu de chance dans le trafic, j'ai pu dépasser (les concurrents attardés) aux bons endroits. (...) Les conditions un peu plus fraîches semblent mieux convenir à mon pilotage", analyse le pilote de 36 ans. Au-delà des 24 Heures du Mans, c'est sur la saison complète d'endurance que l'Espagnol veut briller. "Je veux me battre pour le Championnat du monde", rappelle-t-il. (Belga)

Nos partenaires