13e étape - Philippe Gilbert (Quick-Step Floors): "dès que j'ai l'opportunité, j'essaie"

20/07/18 à 18:22 - Mise à jour à 18:23

Source: Belga

(Belga) Philippe Gilbert (Quick-Step Floors) a tenté de s'extraire d'un peloton lancé vers le sprint, pour aller chercher la victoire dans la 13e étape du Tour de France (WorldTour) disputée sur 169,5 km entre Bourg d'Oisans et Valence vendredi. Mais le Liégeois s'est fait reprendre à 200 mètres de la ligne, laissant les sprinters s'expliquer.

"Je suis venu de l'arrière, j'étais bien placé et j'ai pris un peu de vitesse pour essayer de prendre l'écart", a confié Philippe Gilbert sur la ligne d'arrivée au micro de la RTBF. "J'ai pu prendre quelques mètres, mais le peloton et les équipes des sprinters sont restés bien organisés et j'ai été repris à 200m de la ligne. Je suis parti au bon moment je crois, sur un faux plat qui ne ressemble à rien mais qui fait mal aux jambes. Dès que j'ai l'opportunité, j'essaie." "J'y ai cru, j'y ai cru... j'étais bien parti mais je suis battu par plus fort", a regretté de son côté le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ), 3e. "Sagan est au-dessus, il a le vent en poupe. Cela fait bizarre de sprinter comme des fous alors qu'on était hier (jeudi) sur le petit plateau dans l'Alpe d'Huez. J'ai pensé que j'allais gagner. J'ai peut-être été un poil attentiste au moment de lancer. Je vois Kristoff à deux mètres. Mais je n'ai rien à regretter, l'équipe a fait un super travail. C'est la jambe qui parle! On sort épuisé des Alpes." (Belga)

Nos partenaires