10 choses que vous ne saviez pas sur le derby madrilène

10/05/17 à 11:15 - Mise à jour à 10:05

Source: Sportmagazine

Ce soir, l'Atlético Madrid et le Real Madrid se rencontrent pour la 279e fois. Voici ce que vous ne saviez pas encore à propos du derby madrilène.

10 choses que vous ne saviez pas sur le derby madrilène

Cristiano Ronaldo à la lutte avec Antoine Griezmann. © BELGAIMAGE

1. Plus que 3-0, c'est possible

Ce n'est pas encore arrivé sur la scène européenne, mais l'Atlético a déjà battu le Real Madrid à maintes reprises par plus de trois buts d'écart en championnat. La dernière fois, c'était au début janvier 2015. Dans un match complètement fou, Tiago Mendes, Saúl Ñiguez, Antoine Griezmann et Mario Mandzukic avaient pulvérisé le rival par 4-0. Carlo Ancelotti, alors sur le petit banc du Real, n'avait pu que constater les dégâts.

La première fois que les Colchoneros ont sérieusement bousculé les sociétaires de la MaisonBlanche, remonte à la saison 1947/48. Le marquoir a même affiché 5-0, una manita. Lors de ce match, le Real Madrid était la première équipe espagnole à porter des numéros sur les maillots, de 2 à 11. Les supporters de l'Atlético s'en sont moqués pendant des jours, en affichant " Atlético : 5 ; Ortiz : 0 ". Ortiz était le nom du joueur qui portait le numéro 5 au Real...

2. Le roi du derby

Cristiano Ronaldo a déjà marqué six fois contre l'Atlético cette saison.

Cristiano Ronaldo a déjà marqué six fois contre l'Atlético cette saison. © Jose Luis Cuesta

Le Real Madrid et l'Atlético Madrid se sont déjà affrontés trois fois, cette saison. On se souvient du 3-0 de la semaine dernière. Avant cela, en championnat, on a eu droit à un partage 1-1 à Bernabéu et à un 0-3 à Vicente Calderón. Sur les sept buts que l'Atlético a encaissés cette saison, six étaient signés CR7. Vous ne serez donc pas étonné d'apprendre que le Portugais est le meilleur buteur de tous les temps dans le derby, avec 21 réalisations. Dans ce classement particulier, il précède Santiago Bernabéu et Alfredo Di Stéfano, qui ont tous les deux scoré à 17 reprises. Le premier joueur de l'Atlético dans ce classement est Paco Campos qui occupe la sixième place avec 12 buts.

3. Harcèlement au Real

Chez les jeunes du Real, Saul Niguez était harcelé.

Chez les jeunes du Real, Saul Niguez était harcelé. © Ivan Abanades Medina / Cordon Press

Vous savez certainement que l'icône du Real Madrid, Raúl González Blanco, a défendu les couleurs de l'Atlético durant sa jeunesse, mais les équipes actuelles comptent-elles également des joueurs qui ont connu les deux camps ? Au Real Madrid, seul Alvaro Morata, qui doit se contenter d'un rôle de remplaçant la plupart du temps, a joué pour le rival : il a passé deux ans au centre de formation des Rojiblancos. Dans les rangs de l'Atlético, trois footballeurs ont défendu les couleurs de l'ennemi durant leur jeunesse : l'arrière droit Juanfran Torres, l'arrière gauche Filipe Luis et le milieu de terrain Saúl Ñíguez.

L'histoire de ce dernier est très particulière. De 11 à 14 ans, il a joué dans les équipes de jeunes du Real Madrid, mais il n'était guère apprécié et a été harcelé : " Sur le plan sportif, tout allait bien, mais on a volé mes chaussures, mes repas,... Pendant quelques semaines, l'accès au centre d'entraînement de Valdebebas m'a été interdit, pour un fait que je n'avais pas commis. Quelqu'un avait envoyé une lettre signée de mon nom à l'entraîneur. Une lettre que je n'avais pas écrite... " Toutes ces attaques l'ont rendu plus fort mentalement, a-t-il expliqué au journal El Mundo Deportivo. " Heureusement, déjà tout petit, j'avais une grande confiance en moi. Lorsque j'ai quitté le Real, je savais que ce n'était pas la fin du monde et que je trouverais facilement de l'embauche ailleurs. "

Par Steve Van Herpe

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré au derby madrilène dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires