Zlatan : "La seule personne qui décide de mon avenir, c'est moi"

25/11/15 à 16:07 - Mise à jour à 16:06

Ibrahimovic est de retour au bercail, à Malmö, sa ville natale. Il s'est présenté devant la presse avant le match de Champions League entre Malmö FF et le PSG de ce mercredi soir. Comme à son habitude, le Suédois n'a pas pratiqué la langue de bois.

Zlatan : "La seule personne qui décide de mon avenir, c'est moi"

Zlatan Ibrahimovic lors de la conférence de presse du PSG avant le match à Malmö, sa ville natale. © AFP

Les questions fusent dans la salle de presse. Il faut dire que l'attaquant, véritable bourreau de journalistes, est d'humeur à parler. De quoi faire se bousculer les médias, qui attendent la première punchline du Parisien. Le sérial buteur évoque de lui-même les "Z" présents sur les murs, dès son arrivée en Suède. "Il se passe quelque chose, c'est réel, vivant. Ça sera une fête incroyable", dit-il, ému.

Bien qu'il ait douté de son avenir étant adolescent, le joueur a été rassuré par son entraineur de l'époque, Johnny Gyllensjö, qui lui promettait un avenir radieux sur le toit de l'Europe. Quand un journaliste lui demande s'il pensait retrouver un jour son premier club professionnel, le numéro 10 répond de manière cinglante "Je savais que je jouerai un jour en Ligue des Champions mais pas que Malmö y parviendrait". Le ton est donné.

Avec son statut de favori, le PSG ne devrait avoir aucun mal pour se défaire de Malmö (battu 2-0 à l'aller sans que Paris ait à forcer son talent). Le scénario idéal, selon le principal intéressé, est ambitieux... "On gagne, je marque trois buts, le public hurle mon nom". Peu importe l'issue de la rencontre, Ibra recevra, sans aucun doute, une standing ovation. Les Suédois n'ont pas oublié qu'il a qualifié à lui tout seul les Blågult (les Jaunes et Bleus) lors des barrages de l'Euro 2016 contre le Danemark avec trois buts sur les quatre inscrits par la Suède lors des matches aller-retour. A propos de l'EURO, Ibra se permet un petit clin d'oeil au peuple français. "Je pense qu'ils me soutiendront plus que leur équipe nationale".

Avant de quitter les travées du Swedbank Stadion, certains s'empressent de parler de l'avenir du géant suédois, qui verra son contrat se terminer en juin 2016. "On parle beaucoup du fait que ce serait ma dernière saison au PSG ou en équipe nationale. Il y a beaucoup de rumeurs. Mais la seule personne qui décide de mon avenir, c'est moi" ! Une réponse qui coupe court aux rumeurs qui l'envoient en MLS ? "Ce qui est sûr, c'est que tant que je jouerai à ce niveau-là je continuerai", certifie-t-il avant de prendre congé.

Par Sébastien Ferrante (stagiaire)

Nos partenaires