Wilmots : "L'adversaire est peut-être faible, mais il est d'abord à respecter"

07/10/15 à 15:00 - Mise à jour à 17:50

Source: Belga

En cas de victoire à Andorre-la-Vieille samedi, les Diables seront assurés de disputer l'Euro 2016, en France, et c'est la seule chose qui intéresse Marc Wilmots à trois jours de ce déplacement des Diables Rouges en Andorre.

Wilmots : "L'adversaire est peut-être faible, mais il est d'abord à respecter"

© BELGA

"L'adversaire est peut-être faible, mais il est d'abord à respecter", a prévenu le sélectionneur fédéral. "Si nous jouons le match que nous devons jouer, nous devons gagner. Point".

L'entraînement de mercredi, autour de l'heure de midi à Neerpede, a permis à Wilmots de dispenser ses premières consignes tactiques. "Ce fut un bon début de mise en place", a-t-il commenté. "Certaines phases ont été répétées avec une transformation sous forme de match. C'est bien mieux que n'importe quel 'powerpoint' qu'on ne comprend pas. Sur le terrain les choses sont plus claires. J'ai pu avancer dans pas mal de dossiers et montrer ce que je veux dans l'animation du jeu".

Si Simon Mignolet, Axel Witsel, Jan Vertonghen, Kevin De Bruyne, Eden Hazard ou Marouan Fellaini sont les pions sur lesquels Wilmots devrait se reposer, il n'a toutefois pas encore voulu dévoiler ses intentions sur son onze de départ à Andorre. "Je ne donnerai l'équipe que vendredi", a-t-il prévenu.

Le coach fédéral a également donné plus de précisions sur l'absence de Jason Denayer, blessé dimanche dernier en championnat turc avec Galatasaray. "Il est resté très longtemps aux soins mardi soir, mais ce matin (mercredi, ndlr) il avait encore fort mal. J'ai décidé de l'envoyer faire une IRM. Il ne devrait rien y avoir d'alarmant, mais il vaut mieux être prudent. J'attends donc de connaître le diagnostic avant de prendre une décision".

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos