Une erreur de floquage sur le maillot fait le bonheur de Montpelier

15/09/17 à 10:20 - Mise à jour à 10:21

Source: Afp

La ville américaine de Montpelier s'est réjouie de l'envoi de maillots du club de Montpellier, inutilisables car floqués avec une faute d'orthographe.

Une erreur de floquage sur le maillot fait le bonheur de Montpelier

© Getty Images/iStockphoto

"Bonjour! Merci pour les chemises!": en français dans le texte, la ville américaine de Montpelier (avec un seul "l") s'est réjouie vendredi de l'envoi de maillots du club de Montpellier (avec deux "l"), inutilisables car floqués avec, justement, une faute d'orthographe sur le logo du club.

Il y a une semaine, le MHSC avait dû faire amende honorable, et reconnaître qu'une série des maillots pour la saison 2017-2018 du club de l'emblématique président Louis Nicollin, décédé en juin, comportait bien une faute sur leur écusson.

Quelques jours plus tard, le club et la mairie de la ville, jumelée avec Montpelier, dans le Vermont (nord-est des Etats-Unis), avaient annoncé l'envoi outre-Atlantique des maillots en question. "Ces maillots, c'est dommage de les mettre au pilon", avait expliqué le maire LREM de Montpellier Philippe Saurel au cours d'un point presse avec le président du club Laurent Nicollin.

"Very cool", puis "Bonjour! Merci pour le chemises": depuis cette annonce, sur sa page Facebook, la municipalité américaine a multiplié les remerciements en partageant des articles sur cette histoire de maillots mal orthographiés.

"Je ne sais pas si vous avez entendu parler de l'équipe de football de Montpellier, en France, qui a par erreur, floqué ses maillots avec un seul +l+. Ils disent qu'ils vont vous les envoyer. Vous savez comment on peut s'en procurer un ou deux?": la ville relaie même un message qui lui est parvenu d'un fan de "soccer".

"Vous pouvez m'en envoyer un à San Francisco?", demande un autre dans les commentaires sous le dernier message de la municipalité. "Espérons que les gamins d'ici qui en veulent un en auront, plutôt que les collectionneurs", conclut un autre.

Nos partenaires